Crowdfunding immobilier, une démystification à prendre en compte

Le crowdfunding est une manière de mettre en relation les investisseurs publics ainsi que les porteurs de projet, cela dans le but de réaliser chacun leur rêve. Le premier pour pouvoir générer un revenu avantageux par rapport aux autres types d’épargne, et le second d’achever son projet en toute facilité. En effet, ce concept fait partie des systèmes de financement innovants permettant de mener à terme un projet. Cependant, il faut noter que beaucoup de mythes et de zones d’ombre tournent encore autour du crowdfunding immobilier. C’est pourquoi cet article est destiné à tout démystifier. Vous pourrez ainsi débuter votre placement en tant qu’investisseur particulier grâce au crowdfunding immobilier.

Mythe 1 : Les projets proposés sur les plateformes de crowdfunding sont nuls parce qu’ils n’arrivent pas à trouver des sources de financement ailleurs

Il est important de noter que si les promoteurs immobiliers choisissent un financement en crowdfunding c’est à cause de la taille de leur projet, et non à cause de la qualité de ce dernier. En effet, à cause de l’augmentation des frais liés aux transactions bancaires depuis la crise économique, les petits promoteurs qui ne disposent pas d’un fonds particulier n’arrivent pas à obtenir un investissement auprès des banques. Alors, pour remédier à cela, ces promoteurs font appels à des particuliers afin de les aider à constituer le fonds propre pour pouvoir bénéficier d’un emprunt bancaire. C’est par la suite qu’ils réalisent leur projet, et remboursent les investisseurs particuliers qui leur ont aidé dans leur projet. Dans ce cas, lorsque vous vous rendez auprès d’une plateforme de crowdfunding, enlevez dans votre esprit que les projets qui s’y trouvent sont mauvaises, surtout si la plateforme est réglementée.

Mythe 2 : Les plateformes de crowdfunding ne sont que des sites web viraux qui ne se soucient pas des investisseurs

Avec la démocratisation du crowdfunding immobilier, on peut aujourd’hui trouver un grand nombre de plateformes de crowdfunding. Certes, il y a ceux qui se soucient des personnes qui apportent leur apport pour financer les projets en question, mais il y aussi ceux qui sont méticuleux dans leur prestation. Jouant le rôle d’intermédiaire, les plateformes de crowdfunding sont tenues à jouer de la transparence complète. Elles doivent mettre à la disposition des investisseurs les renseignements concernant les projets qui y sont proposées, les démarches à suivre pour entrer en contact avec les porteurs d’affaires, les rapports des tiers ainsi que les rapports d’évaluation de la performance de chaque promoteur immobilier. C’est pour cela qu’en France, ces plateformes sont réglementées et elles sont régies par la loi afin de garantir un placement sans risque pour les investisseurs particuliers. Dans ce cas, pensez à bien sélectionner la plateforme sur laquelle vous envisagez placer votre argent.

Mythe 3 : Les plateformes de crowdfunding sont les mêmes

Cette affirmation est des plus fausses, parce que les plateformes de crowdfunding varient en fonction de l’équipe qui les constitue mais aussi des produits qu’elles proposent. Alors, lorsque vous choisissez votre plateforme de crowdfunding, pensez à vous interroger sur le niveau de dépistage des transactions et les types d’investissement qu’elle propose. Vous pourrez ainsi connaître le sérieux ou non de votre plateforme. Par exemple, vous pourrez vous renseigner sur les flux de trésorerie et la location de l’investissement. Demandez également si la plateforme organise des visites des chantiers ou si les transactions sont basées uniquement sur la confiance. Tous ces points vous aideront à avoir une idée des plus précises concernant votre plateforme. Il faut aussi noter qu’actuellement, avec la démocratisation du crowdfunding, certaines plateformes n’hésitent pas à embaucher des professionnels dans le secteur immobilier, mais aussi des experts en finance et en nouvelle technologie. Ainsi, les crowdfunders novices peuvent bénéficier de leur conseil avec une forte chance de réaliser d’excellents profits.

Mythe 4 : Les plateformes recevant le plus d’offres sont les meilleures

Beaucoup sont tentés à pensez que plus les offres sont importantes sur une plateforme, plus celle-ci est meilleure en matière de crowdfunding. Cette affirmation est tout aussi fausse que celles qui ont déjà précédée. En effet, le volume du nombre d’offres proposées sur les plateformes de crowdfunding ne définit pas sa qualité. Il est probable que ces plateformes reçoivent un grand nombre d’offre parce qu’elles ne trient pas les offres qui y sont postées, et qu’elles ne se soucient guère de la rentabilité des investisseurs qui souhaitent fructifier leur épargne grâce à elles. Le rapport qualité et quantité doit être mentionné pour garantir la fiabilité d’une plateforme. Ainsi, l’internaute aura plus de chance de se faire rembourser avec en prime l’intérêt généré par son placement. Alors, pensez à demander à votre plateforme le genre d’assurance qu’elle met pour protéger les investisseurs et pour réduire les risques encourus en matière de placement immobilier.

Mythe 5 : L’investisseur risque de perdre tout son argent si la plateforme de crowdfunding décide de se rétracter du marché immobilier

Dans le cas où la plateforme de crowdfunding vient à se dissoudre, celles qui sont bonnes disposent d’une structure permettant de protéger les investisseurs. Ainsi, ces derniers ne risquent pas de perdre leur argent. Effectivement, dans le cas où la plateforme de crowdfunding ferme ses portes virtuelles, les personnes qui ont investir leur épargne dans les placements proposés par ces plateformes se trouvent dans une mauvaise posture. Ils seront tiraillés entre la peur de perdre l’épargne qu’ils ont constituée au cours d’un certain temps, et de ne plus avoir confiance dans les placements financiers. Donc, avant de choisir votre plateforme, posez-lui la question concernant la couverture proposée aux investisseurs en cas de faillite potentielle. Les anomalies peuvent se présenter au cours d’un financement participatif, dans ce cas, informez-vous sur les garantis que vous pourrez obtenir auprès de votre plateforme. Même si l’investissement dans le crowdfunding immobilier n’est pas sans risque, prenez le temps de vous renseigner sur différents points avant d’opter pour telle ou telle plateforme. Vous serez content d’avoir effectué ces quelques vérifications au cas où votre plateforme est contrainte de fermer ses portes.

Mythe 6 : En tant qu’investisseur, il est préférable de travailler directement avec le promoteur

Beaucoup de crowdfunders sont tentés de prendre contact direct avec les promoteurs immobiliers lorsqu’ils envisagent de fructifier leur placement. Cependant, il faut reconnaître qu’investir d’une manière indirecte, tout en utilisant les plateformes de crowdfunding présentent de réelles avantages. En rejoignant une plateforme en ligne, vous pouvez bénéficier des différentes offres réservées spécialement aux investisseurs. En plus de cela, vous pouvez également tirer profit du nombre d’investisseurs qui placent leur épargne sur le même projet que vous. Grâce au nombre du plus fort, les investisseurs peuvent avoir le droit de vote ou prendre des décisions spécifiques régissant le projet, ce qui n’est pas le cas si vous choisissez le statut d’investisseur solitaire. Outre cela, l’expertise proposée par les plateformes de crowdfunding vous permet de jouir d’une réelle protection. L’équipe veille à ce que votre investissement soit des plus rentables et que vous retrouviez votre capital initial ainsi que les intérêts y afférant. Vous ne pourrez pas bénéficier de cette protection si vous choisissez d’outre passer les plateformes de crowdfunding. Dans ce cas, pensez à réfléchir deux fois avant de choisir de travailler directement avec le promoteur immobilier.

Le crowdfunding est devenu un investissement des plus incontournables sur le marché de l’immobilier. Il ne cesse de se développer petit à petit, et d’attirer un grand nombre de particuliers qui sont tentés par l’aventure du placement immobilier. Cependant, il faut noter que ce système reste encore des plus flous, mais avec les quelques informations citées ci-dessus, nous avons pu mettre un peu  de lumière dans ce genre de financement. Outre les informations disponibles en ligne, vous pouvez également découvrir quelques notions du crowdfunding immobilier en vous rendant auprès d’un établissement comme les agences immobilières. Elles sauront vous guider dans votre investissement en matière de financement participatif.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Crowdfunding et loi Pinel pour un investissement des plus rentables

Le développement du milieu immobilier en France durant ces dernières décennies ont permis de pousser l’enrichissement des plus value réalisées par les porteurs de projets immobiliers. Certes, le secteur a connu un faible recul à cause de la crise économique, mais il faut comprendre que la cote de l’immobilier sur le marché financier n’a pas été touchée. Cependant, il faut tout de même enregistrer une certaine appréhension des investisseurs, laissant la voie aux personnes désireuses de profiter de cette chance.

Si beaucoup de particuliers investissent dans le neuf, il faut aussi remarquer que certains  optent pour les immobiliers anciens. En plus de cela, différents types de financement sont proposé pour le compte de ces particuliers, dont les plus récents est certainement le crowdfunding. Par conséquent, si vous souhaitez fructifier votre placement dans la pierre, à court ou à long terme, découvrez le crowdfunding ainsi que le financement par la loi Pinel.

Les bons à savoir concernant la loi Pinel

Investir dans la loi Pinel est avantageux, cependant certains points doivent être éclairés pour pouvoir en tirer d’éventuels profits.

  • Le budget

Pour bénéficier l’agencement fiscal Pinel, il faut acheter dans un lieu éligible comme la région parisienne, la côte d’Azur, le Genevois français et plusieurs grandes agglomérations. Une fois la ville sélectionnée, vérifiez si le coût de la propriété correspond à la moyenne du marché du neuf.  L’évaluation du bénéfice fiscal se réalise sur la base d’un montant plafonné à 5.500 euros le mètre carré et au maximum 300.000 euros.

  • La location

Il est indispensable de mettre en location votre bien six années minimum. Il est possible de prolonger la durée de location, afin d’arriver jusqu’à neuf ou douze ans, tout en renouvelant le bail de location. Il faut reconnaître qu’avec la loi Pinel, il est autorisé aux ascendants et aux descendants de louer le bien en question, tout en bénéficiant de ces avantages fiscaux. Cependant, il faut respecter un loyer maximum. Par exemple, pour un grand studio parisien, le loyer ne doit pas dépasser les 20,60 euros le mètre carré. Il faut également prendre en compte le plafond des ressources des locataires en fonction des zones couvertes par cette loi.

  • Le financement

Pour le cas des promoteurs qui souhaitent également jouir de la loi Pinel, il est important de noter que les vendeurs sont tenus à proposer un crédit in fine, ce qui est parfait pour les personnes fortement imposées. Certes, ils sont plus chers comparés aux crédits classiques, mais du point de vue de l’imposition, il reste tout de même avantageux. Alors, pour aider les acquéreurs mais aussi les porteurs de projets en matière d’investissement Pinel, il est préférable d’opter pour le crédit amortissable au taux fixe.

  • La fiscalité en loi Pinel

La réduction d’impôts s’effectue en progression, à savoir : 12, 18 ou 21%. Plus vous louez longtemps, plus la réduction est élevée. Alors, au-delà des six ans, vous pourrez déjà jouir d’une réduction d’impôt avantageuse, mais à partir de douze ans, cela semble beaucoup plus intéressant. Pour un placement aux alentours de 300.000 euros, vous économiserez 63.000 euros d’impôts sur douze ans.

  • Connaître le crowdfunding immobilier

Nouveau concept permettant aux particuliers d’investir dans le milieu immobilier, le crowdfunding  ou cofinancement est très prisé des futurs investisseurs. En effet, avec en moyenne 1 000€, vous pourrez devenir actionnaire dans un programme immobilier et en tirer les bénéfices. Le fonctionnement du crowdfunding est des plus simples. Il suffit juste de choisir une plateforme de crowdfunding réglementée, de trouver un projet adapté à ses besoins et de rencontrer un promoteur sérieux. Une fois les ingrédients réunis, vous pourrez juger la rentabilité du projet et d’opter pour l’investissement qui vous aura le plus séduit.

A noter que le crowdfunding immobilier s’adapte à tous types de projets. Vous pourrez le choisir pour la rénovation d’un bien déjà existant ou pour la création d’un parc immobilier. Que vous souhaitez investir dans les locaux commerciaux ou dans les résidences pour particulier, ce genre de financement est des plus avantageux.

  • Le crowdfunding et ses avantages fiscaux

En adoptant le concept du crowdfunding, sachez que vous pourrez aussi tirer profit des avantages fiscaux accordés par ce genre de financement. Certes, le fonds est déductible d’impôt, comme tout autre investissement, ce qui n’est pas le cas du revenu généré par l’investissement. En effet, les intérêts tirés par la vente d’un bien financer par le crowdfunding n’est pas imposable. Cela est valable aussi bien pour les bailleurs que pour les porteurs de projet. Toutefois, pensez à connaitre les différentes règles qui régissent ce genre de financement pour pouvoir en tirer profit.

Ainsi, avant d’investir dans l’immobilier ancien, pensez à prendre en compte ces quelques points. Vous pourrez ainsi connaître si votre investissement en vaut la peine ou si celui-ci n’engendrera aucun bénéfice. Et comme les promoteurs immobiliers le disent si bien, mieux vaut ne pas investir que d’investir dans des biens qui ne sont pas de qualité.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Comment collecter des fonds grâce au crowdfunding ?

L’investissement immobilier fait partie des éléments traditionnels de la création d’un patrimoine. Toutefois on ne se transforme pas investisseur sans étudier au préalable. La performance de votre investissement résulte de votre ligne d’entendement et des préférences que vous effectuez pour toucher vos buts. Constatez des fondements sommaires et des revenus rentables pour avoir toutes les chances de votre côté pour que votre participation dans l’immobilier se passe en toute harmonie.

Pour un promoteur immobilier, la première étape afin de trouver de financement pour son projet en utilisant le crowdfunding est certainement de trouver une plateforme crédible qui correspond à ses besoins sur mesure. Pour cela, opter pour des plateformes qui ont déjà fait leurs preuves sur le marché du crowdfunding. En effet, ce genre de plateformes dispose de groupe d’investisseurs accrédités et qui sont prêts à financer des projets immobiliers. Ainsi, chacun peut tirer profit des opportunités destinés aux investisseurs mais aussi aux promoteurs. Alors, pour commencer votre projet, voici quelques étapes à ne pas manquer, et cela qu’importe votre plateforme :

  • Soumettre une demande

Déposez auprès de la plateforme les informations relatives à votre projet l’immobilier à l’aide d’un formulaire de demande en ligne. Elle sera en mesure d’examiner l’opportunité et de commencer rapidement le processus pour publier votre projet en ligne.

  • Attendre l’approbation

Une fois approuvé, l’information supplémentaire sera demandée sur le projet. Une vérification de crédit sera exécutée sur les principes de la société immobilière en question. Il faut comprendre que ces actions sont indispensables pour mettre en confiance les investisseurs et que pour que vous puissiez trouver facilement des preneurs pour votre projet.

  • Attirer les investisseurs

Ensuite, la possibilité est présentée aux investisseurs accrédités ou non de la plateforme, et cela dans le but d’attirer leur attention. Sachez que plus votre projet est des plus clairs, plus vous attirerez un grand nombre d’investisseurs. En effet, les gens ont besoin de réelle garantie avant d’investir leur épargne dans un tel ou tel placement financier. Alors, pour les mettre en confiance, n’hésitez pas à apporter les informations nécessaires dont les investisseurs auront besoin. Vous pourrez ainsi obtenir les fonds nécessaires pour réaliser votre projet immobilier.

  • Connaître la durée de la constitution du fonds

Bien que chaque opportunité d’investissement soit unique, le temps qu’il faut pour compléter le financement d’une opportunité d’investissement est difficile à prédire. Si les investissements en crowdfunding peuvent collecter la totalité du fonds dont vous aurez besoin cela en moyenne en 24h, il faut comprendre que d’autres fonds nécessitent quelques semaines avant d’être complétés.

  • Financement approuvé

Après que les engagements ont été reçus, le reste du processus peut prendre jusqu’à 5 jours supplémentaires pour que les fonds soient débloqués. Lorsque vous comparez cela aux différents cercles qui sont nécessaires pour obtenir un prêt bancaire ou se qualifier pour un prêt-relais à travers un prêteur hypothécaire, sachez que le crowdfunding reste des plus avantageux, que ce soit au niveau du délai que des remboursements. C’est pour cette raison que ce concept est devenu une source privilégiée pour la constitution de capital entre les différents promoteurs immobiliers.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Se faire de l’argent avec le crowdfunding immobilier

Actuellement, beaucoup sont tenté à se faire quelques euros supplémentaires grâce à leurs épargnes. Mais, comme les marchés boursiers ne sont plus des endroits sûrs, cela suite au Brexit, ils cherchent d’autres placements beaucoup plus sûrs, avec un taux d’intérêt assez élevés. Mais entre le taux de placement dérisoire que proposent les comptes épargnes et les placements qui donnent envie de placer son argent sous les matelas, les investisseurs sont à l’affût du prochain investissement lucratif.
C’est pourquoi ils choisissent le crowdfunding ! Si ce concept est nouveau pour vos oreilles, découvrez quelques explications qui vous seront certainement d’une grande aide.
Le crowdfunding est un concept défini au cours de la dernière décennie. Il permet d’aider les startups et les organismes cultures ou à but non lucratif d’arriver à bout de leur projet. Certes, ceux sont les films documentaires, les dons pour les secours en cas de catastrophe, des écouteurs pour les chats et autres projets philanthropiques qui sont les plus enclins à ce genre de placement. Mais, aujourd’hui, le crowdfunding s’est emparé d’autres milieux, notamment celui de l’immobilier.
Le principe reste le même, ce concept permet d’attirer les gens sur un même idéo, à savoir l’investissement dans la réalisation d’un projet immobilier, et cela d’en tirer des profits. Outre la reconnaissance ou le nom d’un produit qui vous soit attribué, le crowdfunding immobilier vous permet de générer de réels revenus. Cela peut aller jusqu’à 12% en fonction de la plateforme sur laquelle vous investissez.
Cependant, les risques ne sont pas les moindres. Comme les investisseurs le disent si bien, plus l’intérêt est élevé, plus le risque est grand. Alors, avant de vous lancer dans le crowdfunding immobilier, il est préférable de connaître les risques que vous pourrez encourir au cours de votre placement. Vous éviterez ainsi de placer votre épargne, aussi peu qu’il soit dans un placement qui ne vous rapportera rien !

Les risques en crowdfunding
Le crowdfunding immobilier n’est pas sans embûches. En effet, il est possible que vous perdiez la totalité ou une partie de votre placement initial, mais ce n’est pas toujours le cas en fonction de différents paramètres. Ce risque, chaque personne qui investisse dans l’immobilier le sait. Alors, prenez le temps de connaître si le projet sur lequel vous souhaitez investir en vaut la peine. Si la promotion se fera sans encombre ou encore si votre promoteur immobilier est une personne de confiance. Vous pouvez vérifier cela par son passé, même s’il est un promoteur moyen.
En fin, n’oubliez pas de vous confier à des sites professionnels qui vous aideront à placer votre argent en sûreté. Ici on parle de ces plateformes de crowdfunding. Vérifiez leur notoriété ainsi que les avis concernant les programmes qu’elles soutiennent. Vous aurez ainsi un aperçu de votre placement pour les mois à venir.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Vendez vite votre bien immobilier à Paris

Vous souhaitez vendre votre maison, appartement ou votre bien en immobilier d’entreprise ?
VIPFINANCECLUB est un club d’investisseurs immobiliers vous permettant de vendre rapidement votre bien immobilier.
Nos services sont gratuits.
Contactez nous sur www.vipfinanceclub.com pour savoir si nous pouvons vous vendre votre bien immobilier sous 30 jours maximum ?

 

estimation-gratuite

 

 

 

 

 

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

 

 

 

 

Saisir sa chance avec le crowdfunding

C’est clair que le crowdfunding immobilier est l’un des placements les plus fleurissants en en matière d’épargne, surtout pour les particuliers qui envisagent de fructifier leur épargne. Le montant minimal pour le placement n’est pas les millions d’euros. Certaines plateformes de crowdfunding proposent aux investisseurs de participer à des projets et d’en tirer le bénéfice, avec en moyenne 500€.
Le crowdfunding immobilier ne finance pas uniquement les logements sociaux, il permet également de financer la construction de locaux administratifs, de bureaux, de commerces et même des complexes hôteliers. Les investisseurs particuliers peuvent en tirer jusqu’à 10% d’intérêt en une année grâce à ce projet, et cela si son promoteur a flairé le bon filon.
C’est pour cela que de plus en plus de plateformes ont vu le jour, afin de démocratiser ce genre de placement, tout en donnant un nouveau souffle au marché immobilier. Comme les demandes des biens immobiliers ne cessent d’augmenter ces derniers temps, les particuliers s’intéressent également à ce marché, d’autant plus le rendement proposé par les plateformes est assez tentant.

Quelques précautions à prendre en compte
Le crowdfunding propose à qui le souhaite la possibilité de diversifier son portefeuille, mais ce genre de placement n’est pas sans risque. Alors, pour éviter les risques en tout genre, il est judicieux de vérifier le fond de la plateforme sur laquelle vous souhaitez investir. Vous pourrez ainsi connaître les différentes assurances qu’elle procurera à l’égard des investisseurs qui passent par elle.
En France, ces plateformes sont régies par la loi et doivent faire  office d’un enregistrement auprès d’organisme financier en charge de ce genre de placement. Cela éviterait certainement les problèmes liés aux investissements immobiliers.
Si vous souhaitez vous défaire de votre action avant terme, optez également pour une plateforme qui vous permettra de mettre en vente votre action en toute facilité. Cela est souvent fréquent, surtout si l’investisseur souhaite se défaire de ses engagements. Cependant, sachez que vous n’en tirerez aucun profit, seulement votre capital initial.
Outre les plateformes, les promoteurs immobiliers sont aussi à prendre en considération avant de céder à un investissement en crowdfunding. Plus il est sérieux, plus vous pourrez avoir l’assurance d’un retour sur votre investissement. Dans le cas contraire, pensez à trouver un autre promoteur qui saura répondre à votre attente. En effet, vous pourrez vérifier cela en fonction de leur réalisation précédente mais aussi de leur compétence.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Pourquoi les sociétés de crowdfunding se sont multipliées ?

Devenir un magnat de l’immobilier est le rêve de toutes personnes qui se respectent, et cela malgré la crise immobilière qui a frappé les Etats-Unis. Aujourd’hui, le marché de l’immobilier ne cesse de fleuri et tout le monde rêve d’obtenir sa part du gâteau. Mais, lorsqu’on est un particulier, devenir un magnat de l’immobilier relève de l’utopie. D’où la naissance du concept de financement participatif. Découvrez en quoi consiste ce concept, et pourquoi il s’est démocratisé à l’espace de quelques années ?

Crowdfunding ou financement participatif, le concept
Comme son nom l’indique, le crowdfunding immobilier est un concept revisité de l’ancienne forme du crowdfunding. Il s’agit en effet de rassembler un maximum d’investisseurs particuliers à financer un projet grâce à leurs apports financiers. Cela peut varier de 500 à 1.000€, et peut atteindre les 4.000€ en fonction de l’investisseur mais aussi de la plateforme sur laquelle il est inscrit. Cependant, chaque projet ne doit pas dépasser une collecte avoisinant les 1 millions d’euros. Grâce à ce financement,  les promoteurs immobiliers peuvent venir à bout de leur projet.

Un investissement aux multiples avantages
Grâce aux avantages qu’il présente, le crowdfunding immobilier attire un grand nombre d’investisseurs. En effet, ce genre de placement peut engendrer entre 5 à 10% d’intérêt, ce qui est intéressant par rapport aux autres comptes épargnes, qui ne proposent que des intérêts à 1%. C’est pour cette raison que les plateformes de mises en relation entre les crowdfunder et les promoteurs immobiliers ne cessent de fleurir ces derniers temps. Certes, le concept ne s’est importé en France qu’il y a trois ans de cela, mais gagne déjà tout un terrain aux Etats-Unis. Cependant, il faut noter la montée de ce placement suite à l’engouement des Français.
Un placement avec un taux d’intérêt élevé est un placement à risque. C’est pourquoi le crowdfunding immobilier n’est pas escompté de risques. De ce fait, il est toujours judicieux de contacter des plateformes agréées pour effectuer son placement. Cela permet de réduire les risques liés au placement en crowdfunding. Comme ces plateformes sélectionnent scrupuleusement les promoteurs qui déposent leur projet sur le site, chacun pourra se fier à des promoteurs sérieux et à leur année de compétence.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Placement participatif pour améliorer son épargne

Le crowdfunding immobilier est l’un des investissements les plus nantis en ce qui concerne l’épargne, surtout pour les particuliers qui envisagent de fructifier leur épargne. Le montant minimal pour le placement n’est pas les millions d’euros. Certaines plateformes de crowdfunding proposent aux investisseurs de participer à des projets et d’en tirer le bénéfice, avec en moyenne 500€.
Si le placement proposé par la plupart des plateformes de crowdfunding avoisine les 1 000€ et les 4 000€, il n’est pas rare que des personnes investissent une somme colossale, surtout si elles jugent que le placement en vaut la peine. Cependant, la loi stipule qu’un projet de crowdfunding ne doit pas dépasser les 1 millions d’euros de collecte.
Mais en général, les promoteurs n’ont besoin de cette somme que pour constituer le fonds nécessaire pour pouvoir bénéficier d’un financement bancaire. Ainsi, il est beaucoup plus facile pour eux de monter leur dossier et d’obtenir le fonds maximum pour mettre en place leur projet.

Des risques pour jouir d’un excellent placement
Il faut comprendre qu’en matière immobilier, les risques ne sont pas minimes, à juger par l’effondrement du marché immobilier aux Etats-Unis suite à la crise de subprime. De ce fait, avant d’entamer un financement participatif dans la réalisation d’un programme immobilier, que ce soit social ou non, pensez à vérifier les risques que vous pourrez encourir.
Cela peut être la perte du fonds que vous avez investi ou même le non versement de l’intérêt par rapport à ce qui a été promis à l’avance. Alors, pour limiter ce genre de risques, des plateformes agréées proposent des garanties aux investisseurs qui placent leur épargne dans des projets diffusées sur elles.
C’est pour cela qu’il est toujours avantageux de faire appel à des plateformes professionnelles, mais aussi des plateformes qui ont déjà fait leur preuve au cours de ces trois dernières années. Dans ce cas, vérifiez si votre plateforme ne dispose pas du logo mentionnant son agrément.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Le milieu du crowdfunding immobilier pour un placement assuré

En effet, avec seulement 500€ de placement, le crowdfunding immobilier semble être l’un des placements les plus nantis en en matière d’épargne, notamment pour les individus qui envisagent d’enrichir leur patrimoine. Comme le chiffre minimal pour le placement n’est pas colossal, chacun est libre d’accéder à ce genre de placement, d’autant plus que certaines plateformes de crowdfunding facilitent la tâche en proposant aux investisseurs de participer à des programmes et d’en tirer le bénéfice.
Le crowdfunding propose la chance aux individus de collaborer aux côtés des experts, au montage des programmes de promotion immobilière. Ces projets qui servent à collecter capitaux touchent habituellement les logements sociaux, l’immobilier d’entreprise ou des commerces. Mais gare aux tromperies de ce placement à la mode et accessible en quelques clics ! A l’inscription, le « crowdfunder » n’est jamais assuré de recevoir les rentes et encore moins de toucher à son placement initial. Tout découlera du bon déroulement de l’intervention immobilière. Mais, il est d’ordinaire semé de problèmes.

Les problèmes liés au crowdfunding immobilier
La faillite du promoteur, le non achèvement à temps du chantier, la hausse de budget initial, les cataclysmes et bien d’autres encore peuvent bâcler le bon déroulement d’un cofinancement en matière d’immobilier. C’est pour cela, qu’avant de financer tel ou tel projet, il est préférable de bien mesurer les risques liés à ce genre de placement.
Vous pourrez étudier l’offre et la demande dans la zone où se trouve le chantier, le prix du marché, les avantages ainsi que les faiblesses du projet. Cela vous permettra de connaître au préalable si votre placement sera fructueux ou non. Dans le cas contraire, pensez à vous trouver d’autres projets qui répondront à vos attentes, et qui vous permettront d’obtenir de réels avantages.
Pour ce faire, vous pouvez vous confier à des professionnels crowdfunding ou des plateformes dédiées à ce genre de placement. N’hésitez pas à vous inspirer des expériences d’autres crowdfunder afin de connaître les avantages ainsi que les inconvénients avec ce genre de placement.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Le crowdfunding, un placement singulier et opaque à la fois

Le crowdfunding offre l’occasion aux particuliers de concourir aux côtés des experts, à la mise en place des projets de vente. Ces desseins en quête de capitaux regardent ordinairement les logements sociaux, l’immobilier d’entreprise ou des commerces. Mais faites attention aux mystifications de ce placement récent et abordable en quelques clics ! A l’inscription, le « crowdfunder » n’est jamais certain d’acquérir les intérêts et encore moins de recouvrer son placement initial. Tout découlera du bon développement de l’opération immobilière. Mais, il est d’ordinaire ensemencé de soucis.
De ce fait, il est suggéré de prendre  certaines précautions concernant l’investissement en crowdfunding. Vous pourrez ainsi viabiliser votre épargne tout en vous assurant d’obtenir de réels bénéfices. Pour cela, pensez à vérifier la plateforme qui vous met en relation avec les porteurs de projets. En France, elles doivent être régies par la loi et se trouvant inscrites auprès de l’AMF ou de l’ORAS. La plupart du temps, ces sites sont méconnaissables à partir du logo de ces organismes qui se trouvent en bas de leur page d’accueil. Outre cela, pensez également à investir dans des zones à forte potentielle. Plus les demandes sont importantes, plus les biens seront vite vendus, donc un retour sur investissement dans un laps de temps record. A noter que certaines plateformes proposent un retour sur investissement entre 4 à 6 mois.

Un investissement à risque avec un taux d’intérêt élevé
Pourtant les profits annoncés sont envoutants mais jamais évidents. On n’est jamais sûr d’empocher des gains. Acquis au final, le vrai avantage découle de la bonne succession de la réalisation immobilière parfois plantée de problèmes. Pour contribuer à une démarche d’approche, de nombreuses plateformes ont opté pour le système de soutien par le détour d’une souscription d’obligations selon une constitution.
Alors, avant de vous engager dans le crowdfunding, n’hésitez pas à consulter des sites spécialisés dans ce domaine, tout en faisant appel à des professionnels qui sauront vous éclairer dans les démarches à suivre. Vous pourrez également vous inspirer des expériences des autres crowdfunder qui ont investi dans le cofinancement pour tirer profit de leur épargne.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.