Armand Apavou, des îles qui ont fait des grands

Que vous survolez l’île de la Réunion ou que vous vous rendez à l’île Maurice, le nom d’Armand Apavou ne vous sera pas étranger. En effet, ce père de famille de 77 ans et promoteur immobilier résidant à Sainte-Suzanne est à la tête d’une fortune estimée à 500M d’euros.
Après avoir arrêté très tôt ses études à l’école centrale de Saint-Denis La Réunion, Armand Apavou a aidé son père dans le commerce de légumes sur toute l’île. Il a créé en 1965 le Groupe APAVOU, qui est devenu un acteur incontournable dans le milieu de l’entrepreneuriat réunionnais. Quatre ans après le lancement de son activité immobilière, il était à l’origine de l’immeuble le Super Camélias dans la capitale Réunionnaise. Il ne s’est pas limité dans la construction des biens commerciaux comme les boutiques, les hôtels et autres ; il est actuellement l’un des détenteurs des parcs immobiliers les plus importants sur l’île de la Réunion. En effet, près de 10% de la population locale sont logés par le groupe. Il détient également plus de 1 300 chambres d’hôtel et dispose d’une foncière de plus de 400 000m².
Armand Apavou ne s’est pas limité à l’île de la Réunion, il a également investi sur l’île Maurice. Il est devenu l’un des promoteurs immobiliers et hôteliers de la localité. C’est pourquoi l’enseigne s’est implantée sur les deux îles afin de faciliter les différentes transactions liées à la gestion immobilière.
Comme tous chefs d’entreprises, ce Réunionnais a également sa passion qui n’est autre que le journalisme. En 1987, il a fondé l’hebdomadaire Le Magazine de l’Océan Indien ; et en 1992 il a choisi d’ouvrir le journal Le Réunionnais, le premier quotidien en couleur de l’île. Quoi de mieux pour remplir le palmarès d’un entrepreneur atypique qui avait le sens du commerce dans le sang.

Avec la baisse des prix dans l’ensemble des régions, beaucoup d’acteurs dans l’immobilier s’inquiètent aujourd’hui. Alors, pour réussir votre projet immobilier tout comme ce baron de l’immobilier, voici quelques conseils qui vous seront certainement d’une grande aide.

Les idées reçues en matière de location immobilière
L’investissement est réservé aux riches : nul besoin d’être riche pour pouvoir faire de l’emprunt et d’investir. Par contre, si vous avez hérité d’une grosse somme d’un oncle décédé aux Antilles, cela peut faire les affaires sans vous endetter pour rien. Cependant, pour investir dans le locatif, ne vous limitez pas sur des questions d’endettement, faites un choix.
Les gros investissements sont trop risqués, pensez à aller petit à petit : emprunter peu n’est pas souvent une bonne idée pour réussir, mieux vaux emprunter beaucoup d’autant plus que c’est devenu plus facile de nos jours. Si vous avez peu de ressources et que vous souhaitez miser sur de gros investissements, essayez d’avoir le même point de vue que les banques. Si elles vont vous emprunter pour acheter un appartement, le risque que vous arriverez à rembourser tous leurs argents est optimal en cas de problème, ce qui n’est pas le cas si vous empruntez pour acheter tout un immeuble et que vous arrivez à louer les 10 appartements qui le composent.
L’apport n’est pas forcément nécessaire pour s’enrichir dans l’immobilier : pour générer des revenus réguliers, ce n’est pas du tout conseillé. Vous n’aurez pas gagné en capital et vous risquerez de vous retrouver ruiné au bout de quelques semaines.
La connaissance est la clé de la réussite : cela n’est pas souvent indispensable, étant donné qu’il y avait des self-made-men qui ont réussi sans avoir connu le bla bla de l’immobilier. Soyez intéressé par votre secteur, démarrez votre projet et vous verrez, vous aurez l’occasion de connaître les gens dont vous avez besoin.
Être sûr de soi sans faire d’erreur est l’issue qui vous sauvera : un investissement présente toujours des risques, et chaque investisseur en prenant des risques a toujours eu peur. Comme cela fait partie du jeu de l’investissement, c’est tout à fait normal. Les problèmes seront toujours présents, mais la différence entre les personnes c’est la manière dont elles perçoivent ces problèmes. L’essentiel est de tout faire pour que le problème ne se transforme pas en catastrophe.
Les locataires, on ne peut pas leur faire confiance, ils cassent tout et détruisent tout à leur passage, et pour finir ils ne paient pas de loyer l’hiver venu : il y en a de sérieux, alors ne vous laissez pas buter avant même de commencer.

Dans quel projet souhaitez vous vous embarquez ?

Alors, pensez à le traduire en lettre, à le chiffrer et vous aurez une idée du parcours qui vous reste à faire. Si vous avez décidé pour l’immobilier locatif, cela semble être beaucoup plus simple sur le tas, mais cela prend toute une autre tournure sur le papier. Toutefois, vous pourrez déjà vous faire une idée du processus à suivre : chercher un bien, financer l’investissement, gérer le bien et recommencer dès le début.

Connaître votre cible
Vous souhaitez mettre en location votre bien pour des étudiants, des couples ou toute une famille ? C’est comme cela que vous pourrez choisir votre bien immobilier, un studio ou un F2. Le bon sens et la cohérence doivent être pris en compte lors de votre choix, et cela en fonction de votre cible et des personnes qui sont susceptibles de s’intéresser à votre bien.  Par conséquent, l’emplacement devra être choisi en fonction de la cible. Cela aura un impact majeur sur votre investissement. Facile à dire mais tout de même difficile à faire une fois sur le terrain.

Les facteurs de choix du bien en question
Les facteurs qui attirent les gens dans une ville sont généralement le travail, les écoles et la réputation. S’il y a beaucoup d’emplois, la ville attire beaucoup d’habitants. Si elle possède une bonne réputation, c’est parfait. Les villes universitaires sont également en côte pour les étudiants. Viennent ensuite d’autres éléments comme les casinos, les aéroports, les bâtiments administratifs et les divertissements nationaux. Pensez à investir dans des villes avec des offres de biens limités, puisque si la ville dispose d’un grand nombre illimité de biens, votre investissement est mort. Posez également des questions sur la qualité des infrastructures, la progression de l’activité économique et bien d’autres encore pour sécuriser votre placement.

Les tendances et les personnes
Pour faciliter votre choix, partez à la rencontre de différentes personnes. Parlez, discutez et vérifiez les conclusions que vous avez faites auprès des autres. Vous pourrez ainsi connaître l’attente du  marché, le développement du secteur, le comportement des habitants et bien d’autres encore. Vous n’aurez aucun mal à imaginer la tendance et l’évolution du quartier dans les 10 prochaines années. Pour cela, vérifiez les points concernant les changements susceptibles d’y arriver, les nouvelles constructions et bien d’autres encore.

L’environnement immédiat

Les points clés à prendre en compte avant d’investir sont surtout les commerces, les écoles et les transports. C’est incontournable si vous souhaitez vendre. Plus le quartier est attractif, plus vous trouverez preneur. Avec ces éléments de bases dont chacun a besoin, il devient beaucoup plus facile de céder un bien à un bon prix. C’est toujours comme cela que ces entrepreneurs et promoteurs immobiliers ont opéré. Ils offrent le basique, et les acheteurs arrivent à concéder des choses. Il faut faire la différence entre marché et sous-marché.

Nombre de biens à visiter
Le nombre de biens à visiter peut être limité en fonction des lieux mais le principe de base reste simple. Plus vous visitez, plus vous aurez de chance de trouver un bien intéressant. Il peut s’agir de visiter 30 ou 50 appartements. Cela peut vous prendre du temps mais c’est le prix à payer pour trouver le diamant dans la mine. La visite des biens ne doit démarrer qu’après avoir fait vos recherches et après avoir défini vos objectifs étant donné que cela vous permet en quelques instants de prendre une décision. Évitez la concurrence en achetant un bien qui n’a pas encore été mis en vente, c’est l’idéal même si cela semble difficile dans certains quartiers.

Achetez à proximité de chez vous
Toujours acheter près de chez soi rend les choses beaucoup plus simples. Ici, il s’agit d’acheter dans un endroit que vous connaissez bien, d’autant plus que c’est nécessaire pour les raisons suivantes : savoir réellement où vous achetez, pouvoir intervenir en cas de problème.
Ne vous confiez pas à un mandataire, c’est la solution la plus parfaite pour éviter les conflits entre locataires et propriétaires. Certes, des gestions à distance se sont parfaitement très bien passées, mais cela demande du courage et beaucoup de volonté entre les deux parties.

Créez une équipe spécialiste de l’immobilier locatif

Vous devez considérer que les premiers investissements sont un processus d’apprentissage. Un agent immobilier, un notaire et un comptable sont 3 membres de votre équipe que vous devez sélectionner avec précaution. Parfois, trouver de bons artisans est aussi nécessaire. Ces personnes vous aideront à avoir une bonne base dans la gestion des biens locatifs. D’autres membres peuvent également intervenir ; comme les architectes, les assureurs, les banquiers et  les géomètres. Pour apporter donc une touche de sérieux dans votre secteur d’activité, créer une bonne équipe reste incontournable.
Voici donc quelques points pour faciliter la mise en place de votre équipe:

  • complémentarité
  • communication facile
  • récompenses à part équitables,
  • objectifs communs
  • mêmes valeurs.

Calculez la rentabilité de votre placement
Calculez la rentabilité de votre investissement. En dessous de 6 % net, l’investissement est normal. Évitez donc les surprises ! C’est à vous de calculer le prix que vous pouvez donner en fonction du rendement que vous voulez obtenir. Pour cela vous devez obtenir le prix du loyer et être certain que c’est le véritable loyer. Faites confiance mais vérifiez ! Prenez également en compte le loyer potentiel qui correspond au loyer que pourrait obtenir le propriétaire actuel en faisant quelques changements simples. Ce sont ces mêmes changements que vous allez pouvoir faire immédiatement pour relever le loyer. Étudier aussi le futur loyer qui correspond à la progression supposée du loyer basée sur le bien, son environnement ainsi que le plafond d’augmentation encadré par la loi. Et comme tout investissement, pensez également aux frais d’entretien. Cela concerne le plus souvent les vieux bâtiments qui nécessitent plus d’entretiens, des entretiens qui sont souvent très cher.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Alain Taravella, une nouvelle tête dans le milieu immobilier

Ancien HEC, Alain Taravella est devenue une figure incontournable du milieu immobilier français. Après avoir passé 20 ans chez Pierre & Vacances, ce patron à la poigne de fer a créé sa propre entreprise, ALTAREA en 1994. Avec une imagination débordante, cet homme d’affaires a lancé le Bercy Villages, un univers qui marqua le début de l’aventure de cette entreprise immobilière. Dès lors, cette enseigne est devenue un mastodonte dans le développement de centres commerciaux. Et en rachetant le groupe COGEDIM, un promoteur spécialisé dans les logements et les bureaux, le groupe ne cesse de marquer le secteur immobilier de l’enseigne. C’est grâce à cette enseigne que de nombreux Français ont droit aux Family Village et aux entrées de ville aux structures architecturales de qualité.

L’entreprise en chiffres

Après avoir racheté la RueDuCommerce, ALTAREA COGEDIM de la famille Taravella est devenu la première entreprise foncière multi-canale de France. Œuvrant dans tout le pays, et même dans d’autres pays tels que l’Espagne et l’Italie, le groupe compte plus de 1 200 collaborateurs, et gère des centres commerciaux de 4 milliards d’euros. Il détient un chiffre d’affaires avoisinant les 1 100M d’euros. L’entreprise est côté en bourse depuis l’année 2012 et ne cesse de présenter un chiffre d’affaires positif. Depuis plus de 10 ans, elle reçoit des récompenses et des décorations qui recomposent ses années de travail. Si en 2005, l’enseigne reçoit les Pierres d’or « Promoteurs », en 2015, elle fut décorée par la Légion d’honneur.
Avec la baisse des prix dans l’ensemble des régions, beaucoup d’acteurs dans l’immobilier s’inquiètent aujourd’hui. Alors, pour réussir votre projet immobilier tout comme ce baron de l’immobilier, voici quelques conseils qui vous seront certainement d’une grande aide.

Les mythes à ne pas croire dans l’immobilier locatif

L’investissement est réservé aux riches : nul besoin d’être riche pour pouvoir demander de l’emprunt et d’investir. Par contre, si vous avez hérité d’une grosse somme d’un héritage d’un oncle décédé aux Antilles, cela peut se faire sans vous endetter. Cependant, pour investir dans le locatif, ne vous limitez pas sur des questions d’endettement, faites un choix.
Les gros investissements sont trop risqués, pensez à aller petit à petit : emprunter peu n’est pas souvent une bonne idée pour réussir, mieux vaux emprunter beaucoup d’autant plus que c’est beaucoup plus facile. Si vous avez peu de ressources et que vous souhaitez miser sur de gros investissements, essayez de voir comme les banques. Si elles vont vous emprunter pour acheter un appartement, le risque que vous arriverez à rembourser tous leurs argents est optimal en cas de problème, ce qui n’est pas le cas si vous empruntez pour acheter tout un immeuble et que vous arrivez à louer les 10 appartements qui le composent.
L’apport n’est pas nécessaire pour s’enrichir dans l’immobilier : pour générer des revenus réguliers, cela n’est pas du tout conseillé. Vous n’aurez pas gagné en capital et vous risquerez de vous retrouver ruiner au bout de quelques semaines.
La connaissance est la clé de la réussite : cela n’est pas souvent indispensable, étant donné qu’il y avait des selfs made men qui ont réussi sans avoir connu le b.a.-ba de l’immobilier. Soyez intéresser par votre secteur, démarrez votre projet et vous verrez, vous aurez l’occasion de connaître les gens dont vous avez besoin.
Être sur de soi sans faire d’erreur est l’issu qui vous sauvera : un investissement a toujours présenté des risques, et chaque investisseur en prenant des risques a toujours eu peur. Comme cela fait partie du jeu de l’investissement, c’est tout à fait normal. Les problèmes seront toujours présents, mais la différence entre les personnes c’est la manière dont elles les perçoivent. L’essentiel c’est de tout faire pour que le problème ne se transforme pas en catastrophe.
Les locataires, on ne peut pas leur faire confiance, ils cassent tout et détruisent tout à leur passage, et pour finir ils ne paient pas de loyer l’hiver venu : il y en a de sérieux, alors ne vous laissez pas buter avant même de commencer.
Dans quel projet souhaitez vous embarquez ? Alors, pensez à la traduire en lettre, à les chiffrer et vous aurez une idée du parcours qui vous reste à faire. Si vous avez décidé pour l’immobilier locatif, cela semble être beaucoup plus simple sur le tas, mais cela prend toute une autre tournure sur le papier. Toutefois, vous pourrez déjà vous faire une idée du processus à suivre : chercher un bien, financer l’investissement, gérer le bien et recommencer dès le début.

Privilégiez les recherches pour réussir son coup

Avant de placer tout votre argent dans un tel ou tel projet, prenez le temps d’effectuer une visite des biens proposés en question. Certes, cela peut vous prendre des journées, mais avec les méthodes de recherches proposées actuellement, vous n’aurez aucune difficulté. Choisissez celui qui vous convient le mieux tels que : internet, journaux, agents immobiliers …

Les principaux facteurs de décisions

Les facteurs qui attirent les gens dans une ville concernent entre autres : le travail, les écoles et la réputation. S’il y a beaucoup d’emplois, la ville attire des habitants. Si elle possède une bonne réputation, c’est parfait. Les villes universitaires sont également en côte pour les étudiants. Viennent ensuite d’autres éléments comme les casinos, les aéroports, les bâtiments administratifs et les divertissements nationaux. Pensez à investir dans des villes avec des offres de biens limités, puisque si la ville dispose d’un grand nombre illimité de biens, votre investissement est mort. Posez également des questions sur la qualité des infrastructures, la progression de l’activité économique et bien d’autres encore pour sécuriser votre placement.

Les tendances et les personnes

Pour faciliter votre choix, partez à la rencontre d’autres personnes. Parlez, discutez et vérifiez les conclusions que vous avez faites auprès des autres. Vous pourrez ainsi connaître l’attente du  marché, le développement du secteur et bien d’autres encore. Vous n’aurez aucun mal à imaginer la tendance et l’évolution du quartier dans les 10 prochaines années. Pour cela, vérifiez les points concernant les changements susceptibles d’y arrivé, les nouvelles constructions et bien d’autres encore.

L’environnement immédiat

Les points clés à prendre en compte avant d’investir sont : les commerces, les écoles et les transports. Cela est incontournable si vous souhaitez vendre. Plus le quartier est attractif, plus vous trouverez preneur. Avec ces éléments de bases dont chacun à besoin, il devient beaucoup plus facile de céder un bien à un bon prix. C’est toujours comme cela que ces entrepreneurs et promoteurs immobiliers ont opérés. Ils offrent le basique, et les acheteurs arrivent à concéder des choses. Faut faire la différence entre marché et sous-marchés.

Nombre de biens à visiter

Le nombre de biens à visiter peut être limité en fonction des lieux mais le principe de base reste simple : plus vous visitez, plus vous aurez de chances de trouver un bien intéressant. Il peut s’agir de visiter 30 ou 50 appartements. Cela prend du temps mais cela reste le prix à payer pour trouver le diamant dans la mine. La visite des biens ne doit démarrer qu’après avoir fait vos recherches et définis vos objectifs car cela vous permet en quelques instants de prendre une décision. Evitez la concurrence en achetant un bien qui n’a pas encore été mis en vente, c’est l’idéal même si cela semble difficile dans certains quartiers.
Avoir son équipe spécialiste de l’immobilier locatif
Vous devez considérer que les premiers investissements sont un processus d’apprentissage. Un agent immobilier, un notaire et un comptable sont 3 membres de votre équipe que vous devez sélectionner avec précaution. Parfois trouver un bon artisan est aussi nécessaire. Ils vous aideront à avoir une bonne base dans la gestion des biens locatifs. D’autres membres peuvent également intervenir comme les : architectes, assureurs, banquiers et géomètres. Pour apporter une touche de sérieux dans votre secteur d’activité, créer une équipe reste incontournable.
Voici donc quelques points pour faciliter la mise en place de votre équipe :

  • complémentarité
  • communication facile
  • récompenses à part équitables,
  • objectifs communs
  • mêmes valeurs.

Une fois que vous vous êtes décidé à réaliser votre investissement, prenez le risque et n’ayez pas peur de ne pas atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé. Tout entrepreneur avant vous avait passé par cette étape avant de réussir.

 

Alain Madar, le mystérieux homme d’affaires

Sa fortune, Alain Madar l’a bâtit dans l’immobilier. Avec 40% de part du centre Beaugrenelle, et plus de 300 boutiques sur Pardes Patrimoine à Paris, il fait partie du cercle des riches entrepreneurs de son temps. Selon le classement Chalenges, il se trouve en 225ème positions des plus grosses fortunes de France.
Mandataire de plus de 30 entreprises, il est aujourd’hui à la tête du FONCIERE DU ROND POINT, l’un des promoteurs les plus connus de France. Non seulement, c’est un homme épanoui dans sa vie familiale et professionnelle, mais c’est également un entrepreneur qui a le sens des affaires. Si on considère la scène architecturale comme le milieu cinématographique, Alain Madar est le créateur, le metteur en scène, le réalisateur et l’éditeur à la fois. Il a œuvré dans le milieu de l’immobilier depuis plus de 20 ans, afin de mieux connaître les ficelles du métier.
Architectes, entrepreneurs dans l’événementiel, hôteliers, responsables marketings et bien d’autres encore ont déjà fait appel à l’expertise de ce professionnel. Comme c’est un amoureux du secteur immobilier et de tout ce qui l’entoure, il a décidé de créer des objets de décoration et autres articles pour embellir l’intérieur, que ce soit pour les particuliers que pour les établissements commerciaux comme les hôtels, les boutiques ou les halls des aéroports. Il a plus d’une corde dans son sac, et cela grâce à son sens créatif et technique, mais aussi à sa faculté d’interprétation des besoins et son adaptation à les matérialiser.

Conseils pour bien investir dans l’immobilier

Dans quel projet souhaitez vous embarquez ? Alors, pensez à la traduire en lettre, à les chiffrer et vous aurez une idée du parcours qui vous reste à faire. Si vous avez décidé pour l’immobilier locatif, cela semble être beaucoup plus simple sur le tas, mais cela prend toute une autre tournure sur le papier. Toutefois, vous pourrez déjà vous faire une idée du processus à suivre : chercher un bien, financer l’investissement, gérer le bien et recommencer dès le début.

Trouvez un vendeur motivé

L’une des règles de base est faire un bon achat. Pour bien acheter, il n’y a pas de secrets, il faut acheter auprès d’une personne qui souhaite vendre réellement. La règle n°1 de l’investissement locatif est simple : dès l’achat vous êtes déjà bénéficiaire, et non en attendant la revente. Si ce n’est pas le cas, votre investissement n’en vaut pas la peine. Un achat trop cher peut ne pas être rentable une fois la propriété exploitée. Alors, pensez à ache ter à bon prix. Prenez le temps de connaître l’état du marché, les tendances et bien sûr l’évolution de ce dernier sur le long terme. Vous éviterez ainsi de parier sur une augmentation surréaliste, alors qu’au final cela n’est pas le cas.
En vous concentrant sur la rentabilité immédiate, vous vous protégerez contre plusieurs choses dont notamment le fait de devoir revendre votre bien si jamais vous n’avez plus les moyens de l’entretenir.
Trouvez un vendeur qui ne gagne pas d’argent avec son investissement, qui habite loin de son bien et qui doit se déplacer, qui est mal informé sur le marché et vous avez de bonnes chances d’acheter à un bon prix. Certes, c’est un peu fourbe, mais il y a toujours des gens qui sont pressés de vendre. Le prix d’achat décidera du bénéfice que vous allez réaliser sur le long terme, alors, évitez de surestimer le bien.

Connaître votre cible

Vous souhaitez louer pour des étudiants, des couples ou toute une famille ? C’est comme cela que vous pourrez choisir votre bien immobilier, un studio ou un F2. Le bon sens et la cohérence doivent être pris en compte lors de votre choix, et cela en fonction de votre cible et des personnes qui sont susceptibles de s’intéresser à votre bien. Par conséquent l’emplacement devra être choisi en fonction de la cible. Cela aura un impact majeur sur votre investissement. Facile à dire mais difficile à faire une fois sur le terrain.
Faire des recherches, tout en effectuant des propositions
Avant de placer tout votre argent dans un tel ou tel projet, prenez le temps d’effectuer une visite des biens proposés en question. Certes, cela peut vous prendre des journées, mais avec les méthodes de recherches proposées actuellement, vous n’aurez aucune difficulté. Choisissez celui qui vous convient le mieux tels que : internet, journaux, agents immobiliers …

Les principaux facteurs de décisions

Les facteurs qui attirent les gens dans une ville concernent entre autres : le travail, les écoles et la réputation. S’il y a beaucoup d’emplois, la ville attire des habitants. Si elle possède une bonne réputation, c’est parfait. Les villes universitaires sont également en côte pour les étudiants. Viennent ensuite d’autres éléments comme les casinos, les aéroports, les bâtiments administratifs et les divertissements nationaux. Pensez à investir dans des villes avec des offres de biens limités, puisque si la ville dispose d’un grand nombre illimité de biens, votre investissement est mort. Posez également des questions sur la qualité des infrastructures, la progression de l’activité économique et bien d’autres encore pour sécuriser votre placement.

Les tendances et les personnes

Pour faciliter votre choix, partez à la rencontre d’autres personnes. Parlez, discutez et vérifiez les conclusions que vous avez faites auprès des autres. Vous pourrez ainsi connaître l’attente du marché, le développement du secteur et bien d’autres encore. Vous n’aurez aucun mal à imaginer la tendance et l’évolution du quartier dans les 10 prochaines années. Pour cela, vérifiez les points concernant les changements susceptibles d’y arrivé, les nouvelles constructions et bien d’autres encore.

L’environnement immédiat

Les points clés à prendre en compte avant d’investir sont : les commerces, les écoles et les transports. Cela est incontournable si vous souhaitez vendre. Plus le quartier est attractif, plus vous trouverez preneur. Avec ces éléments de bases dont chacun à besoin, il devient beaucoup plus facile de céder un bien à un bon prix. C’est toujours comme cela que ces entrepreneurs et promoteurs immobiliers ont opérés. Ils offrent le basique, et les acheteurs arrivent à concéder des choses. Faut faire la différence entre marché et sous-marchés.

Nombre de biens à visiter

Le nombre de biens à visiter peut être limité en fonction des lieux mais le principe de base reste simple : plus vous visitez, plus vous aurez de chances de trouver un bien intéressant. Il peut s’agir de visiter 30 ou 50 appartements. Cela prend du temps mais cela reste le prix à payer pour trouver le diamant dans la mine. La visite des biens ne doit démarrer qu’après avoir fait vos recherches et définis vos objectifs car cela vous permet en quelques instants de prendre une décision. Evitez la concurrence en achetant un bien qui n’a pas encore été mis en vente, c’est l’idéal même si cela semble difficile dans certains quartiers.

Achetez non loin de chez vous

Toujours acheter près de chez soi rend les choses beaucoup plus simples. Ici, il s’agit d’acheter dans un endroit que vous connaissez bien, d’autant plus que c’est nécessaire pour les raisons suivantes : savoir réellement où vous achetez, pouvoir intervenir en cas de problème.
Si vous ne vous confiez pas à un mandataire, cela semble être la solution la plus parfaite pour éviter les conflits entre locataires et propriétaires. Certes, des gestions à distance se sont parfaitement très bien passé, mais cela demande du courage et beaucoup de volonté entre les deux parties.

Créez une équipe spécialiste de l’immobilier locatif

Vous devez considérer que les premiers investissements sont un processus d’apprentissage. Un agent immobilier, un notaire et un comptable sont 3 membres de votre équipe que vous devez sélectionner avec précaution. Parfois trouver un bon artisan est aussi nécessaire. Ils vous aideront à avoir une bonne base dans la gestion des biens locatifs. D’autres membres peuvent également intervenir comme les : architectes, assureurs, banquiers et géomètres. Pour apporter une touche de sérieux dans votre secteur d’activité, créer une équipe reste incontournable.
Voici donc quelques points pour faciliter la mise en place de votre équipe

  • complémentarité
  • communication facile
  • récompenses à part équitables,
  • objectifs communs
  • mêmes valeurs.

Oublier le côté instinctif

Etre rationnelle est indispensable pour investir dans les biens locatifs. Listez les critères à prendre en compte lorsque vous souhaitez investir dans tel ou tel bien. La liste de critères vous garantie que vous n’allez pas tomber amoureux d’un bien et que vous comparez correctement les différents biens. Prenez différents angles pour analyser chaque bien. Les éléments à vérifier sont nombreux, ce qui vous aidera à annuler l’achat ou à négocier le prix en conséquence.

Faites vos calculs de rentabilité

Calculez la rentabilité de votre investissement. En dessous de 6 % net l’investissement est normal, évitez donc les surprises. C’est à vous de calculer le prix que vous pouvez donner en fonction du rendement que vous voulez obtenir. Pour cela vous devez obtenir le prix du loyer et être certain que c’est le véritable loyer. Faites confiance mais vérifiez. Prenez également en compte le loyer potentiel qui correspond au loyer que pourrait obtenir le propriétaire actuel en faisant quelques changements simples. Ce sont ces mêmes changements que vous allez pouvoir faire immédiatement pour relever le loyer. Étudier aussi le loyer futur correspond à la progression supposée du loyer basée sur le bien, son environnement et le plafond d’augmentation encadré par la loi. Et comme tout investissement, pensez également aux frais d’entretien. Cela concerne le plus souvent les vieux bâtiments qui nécessitent plus d’entretien qui revient souvent très cher.

Financez votre investissement tout en pensant que vous investissez dans l’immobilier locatif

La recherche d’un financement peut être longue mais pour éviter de perdre une opportunité, il est bon de vérifier votre capacité d’emprunt avant de faire une offre tout comme vous l’auriez fait pour acheter votre propre logement.

Malgré tout restez informé

Un investisseur professionnel n’hésite pas à faire ce qu’il faut pour mener à bien son investissement et pour que son bien trouve preneur, quitte à effectuer des plans marketings. Il choisit également une bonne assurance pour se protéger ou d’un avocat pour étudier un problème épineux avant l’achat. Il y a des domaines où il ne faut pas faire de petites économies et toute l’étude avant que l’achat du bien devient critique.

Trouvez de bons gestionnaires

Pour éviter que votre investissement et votre cashflow tombent en ruine, pensez à trouver de bons gestionnaires. Même si vous ne souhaitez pas faire appel à un gestionnaire, pensez à prévoir dans votre marge cette éventualité pour ne pas être surpris au moment où vous en aurez le plus besoin.

Quand il faut débuter dans le milieu du crowdfunding immobilier

Le placement immobilier fait partie des éléments classiques de la composition d’une propriété. Seulement on ne devient pas porteur de projet sans étudier au préalable. La réussite de votre investissement provient de votre niveau de compréhension et des options que vous ferez pour toucher vos visés. Découvrez des règles élémentaires et des revenus avantageux pour avoir tous les atouts de votre côté pour que votre financement dans la pierre se passe bien. Dans cet article, essayons de découvrir le crowdfunding immobilier ainsi les principes qui l’entourent

Qu’est  ce que le crowdfunding immobilier ?

Le crowdfunding immobilier implique la mise en commun des fonds par plusieurs investisseurs dans un projet immobilier. Cette forme de crowdfunding est différente en fonction des intérêts mais aussi des risques liés à ce genre de placement.

Il existe deux méthodes de base pour investir dans le crowdfunding immobilier. Premièrement, les investisseurs peuvent prendre des participations dans des propriétés commerciales ou résidentielles. En échange du financement du projet, l’investisseur reçoit une action dans la propriété. Les rendements sont réalisés sous la forme d’une part des revenus locatifs générés par la propriété. Les investisseurs perçoivent généralement des paiements sur une base trimestrielle.

Ensuite, les investisseurs choisissent la dette qui est une alternative à l’équité. Lorsque vous investissez dans la dette, vous investissez dans le prêt hypothécaire associé à une propriété particulière. Les prêts sont remboursés avec intérêt, un pourcentage qui est ensuite versée à chaque investisseur participant à la transaction. Ces paiements peuvent être effectués mensuellement ou trimestriellement.

Entre les deux, les placements en actions offrent un rendement plus élevés en raison du fait que la rentabilité d’un investissement de la dette est limitée par le taux d’intérêt lié au prêt. D’autre part, les placements en actions comportent un degré de risque plus élevé et nécessitent généralement une période plus longue pour générer de la rentabilité. Cependant, chacun est libre de choisir le modèle de financement qui s’adapte à ses besoins.

Qui peut investir dans le crowdfunding ?

Jusqu’à tout récemment, seuls les investisseurs accrédités ont été autorisés à participer à des placements immobiliers en crowdfunding. Être un investisseur accrédité signifie avoir une valeur nette minimum de 1 millions d’euros ou un revenu annuel de 200 000 euros au moins. Le seuil de revenu augmente à 300.000 euros pour les investisseurs en couple. Cette norme a été fixée parce que la loi suppose ces personnes ont l’expérience requise, les connaissances et les ressources nécessaires pour gérer leur argent.

Ce n’est que tout récemment que cela s’est ouvert pour les investisseurs non accrédités. Ainsi, tout le monde peut participer à des investissements de crowdfunding. Les plateformes de crowdfunding seront en mesure de permettre des investissements en fonction de l’apport de tout un chacun, et cela en fonction de la politique instauré par ces plateformes. Désormais, chacun a la possibilité de mettre 10% de leurs revenus en crowdfunding chaque année. La limite est fixée à 5% pour les certains investisseurs, et cela en prenant en compte leur revenu annuel.

Alors, pour débuter dans le milieu de crowdfunding même si vous êtes débutant, connaître les bases de l’immobilier serait des plus préférables. Vous pourrez ainsi tirer profit de votre placement, tout en diversifiant votre portefeuille. C’est pourquoi, la rédaction à concocter pour vous ces quelques notions indispensables pour débuter dans l’investissement immobilier.

Définir les priorités pour votre placement

Pour réussir votre investissement immobilier, vous devez d’abord définir les besoins qui vous poussent à ce genre de placement. Interrogez-vous sur l’usage que vous souhaitez faire de votre bien immobilier sur le court terme, surtout si vous investissez en crowdfunding. Selon vos projets, vous pourrez mieux cerner les caractéristiques du bien qui s’adapte à votre besoin : appartement vide ou meublé, neuf ou ancien, en bord de mer ou en centre-ville, logement situé dans une résidence services ou dans un immeuble classique, prestations offertes, …

Choisir le bon dispositif de défiscalisation

Vous avez défini le type de bien immobilier qui vous intéresse ? Avant d’acheter, renseignez-vous sur les dispositifs fiscaux en vigueur. Il s’agit de trouver celui qui s’appliquera le mieux à votre situation et au bien que vous envisagez d’acquérir. Pour ce faire, n’hésitez pas à comparer les différents dispositifs existants, tout en en tenant en compte des avantages fiscaux qui en découlent ainsi que les conditions d’accès appropriées.

Financer votre investissement

Pour le financement de votre projet immobilier, il faut compter avant tout sur votre apport personnel, notamment si vous disposez d’épargne. Dans l’idéal, cet apport doit représenter 10 à 20 % du montant total de votre investissement immobilier. Si vous disposez de cette somme, vous pourrez trouver des promoteurs qui sont à la recherche de financement et qui peuvent fructifier votre placement. Même s’il est possible d’investir dans l’immobilier locatif sans apport personnel, pensez à calculer votre capacité d’emprunt afin d’éviter de vous endetter et de n’en tirer aucun profit. Avec  ces informations, vous pouvez prendre contact avec les plateformes de crowdfunding si vous souhaitez découvrir le financement participatif, ou encore vous renseignez auprès des agences bancaires et de comparer les offres de prêts qu’elles proposent.

Trouver le bien idéal

Pour dégoter le bien immobilier qui répondra à toutes vos exigences, ne négligez aucune piste. Consultez les annonces sur Internet et dans la presse avec des rubriques destinées à l’immobilier. Prenez rendez-vous auprès des agences immobilières, tout en faisant jouer le bouche-à-oreille. Ne ratez aucun affichage, spot et brochure publicitaire qui vous éclairent sur les opérations immobilières prévues dans votre région. Une fois que vous avez trouvé le logement idéal pour votre investissement locatif, ne tardez pas à prendre votre décision ! Pour faire plus simples, la plupart des plateformes de crowdfunding mettent à la disposition des internautes un large choix de projet adapté à leur besoin et à leur situation. Alors, n’hésitez pas à vous informer dessous pour trouver des projets à financer.

Concrétiser votre investissement en crowdfunding

Vous avez trouvé le projet qui s’adapte à votre situation, pensez à concrétiser votre investissement en signant votre contrat avec votre plateforme. Cela inclus en effet le montant du financement, le taux d’intérêt généré par le placement, la durée du remboursement. Si vous investissez avec une plateforme légale, n’hésitez pas à demander la garantie que vous pourrez obtenir de votre placement, ce qui est souvent avantageux si vous souhaitez réduire

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

 

Financement participatif dans l’immobilier

Acheter à plusieurs un immeuble

Le financement participatif dans l’immobilier, crowdfunding immobilier pour se réunir entre investisseurs comme vip finance club afin d’acquérir à plusieurs un immeuble avec une rentabilité importante. Il faut bien sur vérifier l’emplacement et la solvabilité des locataires

 

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

 

 

 

Pourquoi il est avantageux d’investir en crowdfunding ?

Si le milieu de l’immobilier n’a été accessible qu’aux riches investisseurs, aujourd’hui, tout le monde peut profiter de la manne générée par la pierre. Il n’est pas rare de connaître que ceux qui cherchent à lever des fonds pour de tels investissements, devraient avoir une excellente relation avec les banques pour obtenir de gros investissements, soit connaître de riches familles qui promettent de financer leur projet.  Alors, pour le cas de petits entrepreneurs qui ne disposent pas de ce genre de filon, ils optent pour le crowdfunding ou la collecte d’argent auprès des particuliers. Cela est aussi appelé en tant que financement participatif, permettant à chacun de générer un fonds qui lui permet de réaliser son projet en toute simplicité.

Le crowdfunding immobilier ou la création d’un nouveau concept d’investissement

Selon un récent rapport réalisé par un cabinet d’étude américaine, le crowdfunding ou financement participatif a permis de lever des capitaux destinés aux nouveaux projets et aux entreprises américaines de tailles moyennes plus de 34,4 milliards de dollars cette année. Il faut aussi compter dans cela le crowdfunding immobilier, qui rassemble les investisseurs, les emprunteurs et les plateformes d’investissement.

La combinaison de ces trois acteurs permet en effet de créer de nouveaux investissements immobiliers, adaptés à chaque situation. Des rapports ont permis de montrer que le crowdfunding immobilier pour investir dans ce secteur a augmenté en moyenne de 231% par an au cours de ces trois dernières années. Si les chiffres sont aussi exemplaires aux Etats-Unis, il faut aussi noter que la France et les autres pays de l’Europe ne sont pas en reste en matière de crowdfunding. Partout, les indicateurs montrent que le financement par crowdfunding ne cessera de croitre pour les années à venir.

Grâce à crowdfunding immobilier, les moins nanties peuvent participer à des opérations qui étaient auparavant inaccessibles. Ils ont la possibilité de choisir le type de placements immobiliers qui correspondent à leurs objectifs, et de suivre la performance de ces investissements tout à partir d’un ordinateur portable ou une tablette. On peut donc dire que le placement financier est des plus faciles que jamais.

D’un autre côté, le crowdfunding est aussi jugé comme un moyen intelligent, facile et efficace de placer son argent dans les biens immobiliers. Cela permet de favoriser les investissements immobiliers, surtout dans les secteurs à forte potentialité. Toutefois, il est préférable de travailler avec des plateformes de crowdfunding, et cela afin de tirer profit des avantages clés liés à ce genre d’investissement

Des avantages considérables pour choisir le crowdfunding

Vous souhaitez effectuer une transaction immobilière, découvrez dans ce qui suit les avantages qui découlent du crowdfunding, que vous êtes un promoteur immobilier ou un bailleur particulier. Vous pourrez ainsi profiter des avantages qui découlent de ce concept, et de pensez à fructifier votre prochain investissement.

  1. Investissement adapté aux petites et moyenne entreprise En raison de la réglementation auprès des grandes banques afin d’endiguer les crises financières, il est difficile de trouver un financement auprès des ces institutions financières, surtout pour les petites et moyennes entreprises. C’est pourquoi, le financement de particuliers à particuliers gagne de plus en plus de terrain. Cela est sans aucun doute né aux Etats-Unis, avec la crise du Subprime américain, mais actuellement,  de plus en plus d’entrepreneurs Français l’adoptent grâce à sa simplicité mais aussi sa flexibilité. Avec en moyenne 500€, un investisseur peut accéder à des actions et un promoteur peut constituer des fonds.
  2. Un nombre d’investisseurs diversifiés. Comme plateformes de crowdfunding travaillent sur la simplification de l’investissement en le rendant plus rapide et plus facile, ils ont réussi à attirer et à retenir un grand nombre d’investisseurs particuliers. Ils varient en fonction de leur âge mais aussi de l’apport qu’ils présentent.  Outre les particuliers, il faut aussi noter des institutions financières qui trouvent que la gestion des investissements en ligne est des plus faciles, grâce à un accès permanent.
  3. Variété de produits. Avec les plateformes de crowdfunding, les investisseurs peuvent choisir entre une dette et un investissement en capital dans la même transaction immobilière. Cela signifie plus de flexibilité et plus d’options en tant que promoteur ou bailleur. En plus de cela, vous pouvez intégrer une coentreprise ou de bénéficier d’actions privilégiées pour une période de 1 à 10 ans. Concernant les projets commerciaux sur le court terme, il est possible de les réaliser sous 45 jours. Quoi de plus captivant pour poursuivre son placement financier.
  4. Une équipe dédiée qui se charge des transactions. Les plateformes agrées sont les endroits parfaits pour débuter en tant que crowdfunder. Grâce à une équipe dédiée, ces plateformes soutiendront chaque projet et chaque investisseur. Il faut mentionner la transparence des transactions ainsi que la crédibilité de la plateforme pour gagner la confiance des investisseurs qui envisagent d’y fructifier leur épargne. La plupart de ces plateformes sont tenues à des engagements d’investissements. Elles sont doté d’une équipe qui se charge de commercialiser chaque projet, de gérer la relation avec tous les investisseurs et les distributions. En même temps, cette équipe s’occupe également de la déclaration fiscale ainsi que le calcul du régime fiscal dédié à réduire les impôts et taxes. Cela libère les promoteurs et les bailleurs des charges de gestions, tout en leu r offrant le temps de se concentrer sur la réalisation et l’achèvement du projet à temps.
  5. La technologie pour une prestation plus rapide, plus efficace et plus transparente. Du côté des investisseurs, les gens ont la liberté de choisir l’investissement dans lequel ils souhaitent placer leur argent. Cela après avoir évalué les projets en question, et avoir suivi la façon dont leur investissement s’achemine jusqu’à la réalisation du projet, et cela pendant 24h/24. En tant qu’investisseur, vous pouvez vous attendre, un processus plus rapide et lisse parce que la technologie adoptée par les plateformes a été simplifiée, aussi bien pour la collecte de fonds et que pour réaliser les rapports de projet à temps.
  6. Des structures efficaces et des coûts avantageux. Depuis que les offres crowdfunding sont accessibles entièrement en ligne, les frais généraux et les coûts réglementaires pourraient être plus faibles auprès dans les banques et les autres prêteurs traditionnels. Cela permet aux plateformes de transmettre les intérêts potentiels pour les investisseurs et les porteurs de projet.

Conclusion

Comme il y a des risques avec tout type d’investissements, l’investissement immobilier n’est pas différent, et il n’y a pas une garantie d’un retour d’aucune sorte. Ce que nous pouvons espérer de la façon dont le crowdfunding immobilier opère, c’est que cela permet de changer la façon dont le capital peut être généré, surtout pour les promoteurs immobiliers. Chez certaines plateformes agrées, vous pourrez jouir de la combinaison entre l’expérience dans l’immobilier traditionnel et la technologie de pointe pour simplifier l’investissement immobilier avec l’espoir de faire mieux que cela a toujours été. En bref, elles aident les bailleurs ainsi que les promoteurs à se connecter d’une manière simplifiée et des plus avantageuses.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Meilleures pratiques pour investir dans le crowdfunding immobilier

Nouveau concept permettant aux particuliers d’investir dans le milieu immobilier, le crowdfunding  ou financement participatif permet d’apporter des apports en numéraire dans le placement immobilier. Avec seulement 500€ en moyenne, un particulier peut avoir sa part dans un bien immobilier et tirer les bénéfices qui en résulte. Le fonctionnement du crowdfunding est des plus simples. Il suffit juste de choisir une plateforme de crowdfunding réglementée, de trouver un projet adapté à ses besoins et de rencontrer un promoteur sérieux. Une fois les ingrédients réunis, vous pourrez juger la rentabilité du projet et d’opter pour l’investissement qui vous aura le plus séduit.

Comme tout autre investissement, il est important de bien vérifier les dessous de l’investissement en crowdfunding immobilier. Cela offre de réel garantie auprès des investisseurs afin qu’ils se connectent avec la bonne plateforme et d’investir dans des transactions qui sont approprié à leurs objectifs, avec un minimum de risques. Voici quelques conseils que tous investisseurs en crowdfunding doivent garder à l’esprit pour faire en sorte que leur expérience avec ce concept se passe sans encombre:

  • Choisir la bonne plateforme de crowdfunding immobilier : Il existe des dizaines de plateformes de crowdfunding immobilier suite à la démocratisation du secteur. Cela ne favorise en aucun cas le choix, d’autant plus qu’elles varient en fonction de leur approche d’investissement. La première étape pour les investisseurs est donc d’étudier avec attention les futures plateformes de crowdfunding afin d’identifier celles qui sont les plus susceptibles de répondre à leurs besoins. Notez également la place des plateformes qui sont dotées d’une technologie de pointe, simplifiant les différentes transactions.
  • Examiner attentivement les principes fondamentaux de chaque investissement : Contrairement à ce que certains peuvent penser, choisir d’investir dans l’immobilier à partir de ces plateformes qualifiées ne signifie pas que le bailleur puisse profiter de réels conseils. En effet, les plateformes de crowdfunding ne sont pas des conseillers en placement. C’est pourquoi, lorsque vous obtenez les détails qui régissent les projets déposés sur ses plateformes, prenez le temps de vous renseigner sur leur portée, mais aussi leur limite. Vous pourrez en effet, demandez l’avis d’une agence immobilière ou encore d’un courtier en immobilier. Ils se feront une joie de vous aider dans les démarches à suivre.
  • Soyez sûr de considérer le temps de remboursement : Avant d’investir dans un tel ou tel projet immobilier, pensez à vous questionner sur la durée de l’accord concernant le remboursement de votre capital dès le départ. En crowdfunding, le délai de remboursement s’effectue sur le court terme, et cela varie de six mois à deux ans. Cependant, pour les placements en action, cela peut atteindre jusqu’à dix ans. Dans ce cas, posez-vous la question si vous pourrez attendre ces délais avant d’obtenir le remboursement de votre capital avec l’intérêt inclus. Sachez également que sur le long terme, il est possible que des incidents se présentent, engendrant la perte d’une partie du capital, ou pire encore de sa totalité. Ces renseignements vous seront d’un grand support pour aller dans votre investissement, alors n’oubliez pas de vous en informer.
  • Ne pas oublier le risque : En investissant dans le bien immobilier, vous pourrez  diversifier et renforcer votre portefeuille financier.  Il existe de nombreux types d’investissements au sein du crowdfunding permettant ainsi de diversifier les risques qu’encours les investisseurs. Les études ont permis de montrer que les placements en actions ont tendance à être plus risqués que les placements à la dette, mais il faut aussi noter une différence nette en ce qui concerne le rendement généré par chaque investissement. Alors, avant de se décider pour tel ou tel placement, il est préférable de peser ces deux facteurs l’un contre l’autre, et cela dans le but de déterminer quelle option est la plus appropriée.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Les secrets pour devenir un investisseur immobilier millionnaire

Vous rêvez d’investir dans l’immobilier, et de devenir par la suite un as dans ce genre d’investissement ? Sachez que le contexte est différent de ce qu’il était dans les deux dernières décennies. Avant les informations concernant l’investissement immobilier étaient limitées, et les investisseurs débutants apprenaient sur le tas. Maintenant, grâce à Internet, chacun peut découvrir les secrets de l’investissement immobilier, ainsi que les erreurs à ne pas commettre pour réussir son placement.

Dans cet article, découvrez un modèle que beaucoup d’entrepreneurs ont suivi afin de réussir leur placement immobilier. Il a été inspiré du livre « L’investisseur Immobilier Millionnaire » de Gary Keller et présente un excellent moyen de tirer profit de son placement. En effet, ce concept est divisé en quatre étapes, indispensable pour assurer la croissance de l’investisseur immobilier. Vous pouvez l’adopter aussi bien dans un investissement personnel que dans un investissement en crowdfunding. Ainsi, si le milieu du crowdfunding vous intéresse, vous n’aurez pas du mal à multiplier votre placement sur le court que sur le long terme.

Première étape : Penser un Million

Pour devenir un investisseur mobilier millionnaire, il faut pensez comme tel. En effet, ce sont les pensées qui occupent votre esprit qui vont refléter votre envie de réussir. Alors, n’hésitez pas à adopter la manière de penser d’un investisseur qui a réussi dans l’immobilier pour faire partie de cette communauté. Plus vous pensez à des choses positives et à d’excellentes occasions, plus vous favorisez leur manifestation dans votre projet. Donc, pour devenir un millionnaire, pensez comme un millionnaire, sans détester ceux qui sont riches ou qui ont réussis dans leur vie.

Deuxième étape : Acheter un Million

Cela semble être difficile à priori, mais sachez que la plupart des promoteurs qui investissent un million d’euros et plus peuvent obtenir un excellent retour sur investissement. En mettant en valeur votre achat, vous pourrez augmenter la valeur de votre bien et en tirer de réels bénéfices, même sur le court terme. Si vous ne disposez pas du fonds nécessaires pour la réalisation de votre projet, vous pourrez avoir recours au crowdfunding immobilier. Cette technique vous permet de faire appel à des investisseurs particuliers à se regrouper sur votre projet, et à en partager les bénéfices. Pour que les biens immobiliers puissent être liquidés dans les délais les plus rapides, sans attendre 10 ou 20 ans, il est préférable de limiter le nombre de construction à une vingtaine jusqu’à une soixantaine de biens. Ainsi, vous pourrez dégager rapidement les marges bénéficiaires, de même que les personnes qui vous ont aidé dans votre projet.

Troisième étape : Posséder un Million

Dans la deuxième étape, il a été mentionné le cofinancement. Alors, pour atteindre votre objectif, il est clair que vous arrivez à rembourser l’argent des investisseurs particuliers qui vous ont aidé dans la constitution de votre fonds. Dans le cas où vous avez emprunté auprès de la banque, vous serez également tenu à rembourser votre emprunt. Ce n’est qu’après que le million vous appartiendra. Les économistes l’ont prédit, pour pouvoir mesurer la richesse d’une personne, il faut connaitre la valeur de son patrimoine net. Pour cela, il faut déduire les dettes engendrées par la réalisation du projet.

Pour le remboursement des dettes, différentes stratégies s’offrent à vous. En effet, vous pouvez rembourser le crédit durant la durée définie au préalable, ce qui n’exclut pas un remboursement anticipé. Cependant, en crowdfunding, il faut aussi penser au capital initial et à l’intérêt qu’il aura généré.

Quatrième étape : Recevoir un Million

Cette étape est le sacre pour tout entrepreneur qui souhaite devenir millionnaire grâce à l’immobilier. Lorsque vous percevrez un revenu annuel d’un million d’euros grâce à vos investissements, vous pourrez déjà vous frottez les mains. Sachez qu’à ce stade, vous pourrez vous mettre dans la place des investisseurs avantagés. Alors, après avoir payé vos dettes auprès de vos investisseurs particuliers, et après avoir remboursé vos emprunts auprès de la banque, vous pouvez déjà constituer votre patrimoine net. Vous pourrez ainsi commencer à structurer votre entreprise, de sorte qu’elle arrive à générer du profit sur le long terme.

Devenir millionnaire n’est plus utopique, que vous êtes un particulier qui débutent dans l’investissement ou que vous êtes un mania du placement immobilier. Alors, pour vous aider à garder le cap, voici un autre point à ne pas manquer lorsque vous pensez à fructifier votre placement immobilier.

La fiscalité dans l’investissement immobilier

Il est important de prendre en compte l’aspect fiscal lorsque vous investissez dans l’immobilier. Certes, grâce à des lois comme Pinel et Duflot, les particuliers peuvent tirer profit de leur investissement. En effet, il faut comprendre que dans les calculs liés aux investissements immobiliers, il faut prendre en compte le remboursement à la banque, les frais de fonctionnement, les taxes foncières et les impôts. Certes, la législation fiscale en France est des plus lourdes, mais grâce à des allègements fiscaux, chacun peut trouver son choix. Alors, pour éviter de vous retrouver sur la sellette, pensez à bien calculer afin de tout anticiper.

Pour conclure, il faut reconnaître que l’immobilier est un investissement qui rend riche, mais c’est aussi un investissement qui peut générer des problèmes. Du coup, n’hésitez pas à faire en sorte de connaître les traits qui caractérisent le marché, le bénéficie qui en découle mais aussi le budget prévu pour mettre au pied votre projet. N’hésitez pas à lire des ouvrages concernant le marché immobilier pour découvrir les astuces de ce marché, d’autant plus qu’un grand nombre d’ouvrages sont disponibles sur la toile pour répondre à chaque besoin.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.