Alain Taravella, une nouvelle tête dans le milieu immobilier

Ancien HEC, Alain Taravella est devenue une figure incontournable du milieu immobilier français. Après avoir passé 20 ans chez Pierre & Vacances, ce patron à la poigne de fer a créé sa propre entreprise, ALTAREA en 1994. Avec une imagination débordante, cet homme d’affaires a lancé le Bercy Villages, un univers qui marqua le début de l’aventure de cette entreprise immobilière. Dès lors, cette enseigne est devenue un mastodonte dans le développement de centres commerciaux. Et en rachetant le groupe COGEDIM, un promoteur spécialisé dans les logements et les bureaux, le groupe ne cesse de marquer le secteur immobilier de l’enseigne. C’est grâce à cette enseigne que de nombreux Français ont droit aux Family Village et aux entrées de ville aux structures architecturales de qualité.

L’entreprise en chiffres

Après avoir racheté la RueDuCommerce, ALTAREA COGEDIM de la famille Taravella est devenu la première entreprise foncière multi-canale de France. Œuvrant dans tout le pays, et même dans d’autres pays tels que l’Espagne et l’Italie, le groupe compte plus de 1 200 collaborateurs, et gère des centres commerciaux de 4 milliards d’euros. Il détient un chiffre d’affaires avoisinant les 1 100M d’euros. L’entreprise est côté en bourse depuis l’année 2012 et ne cesse de présenter un chiffre d’affaires positif. Depuis plus de 10 ans, elle reçoit des récompenses et des décorations qui recomposent ses années de travail. Si en 2005, l’enseigne reçoit les Pierres d’or « Promoteurs », en 2015, elle fut décorée par la Légion d’honneur.
Avec la baisse des prix dans l’ensemble des régions, beaucoup d’acteurs dans l’immobilier s’inquiètent aujourd’hui. Alors, pour réussir votre projet immobilier tout comme ce baron de l’immobilier, voici quelques conseils qui vous seront certainement d’une grande aide.

Les mythes à ne pas croire dans l’immobilier locatif

L’investissement est réservé aux riches : nul besoin d’être riche pour pouvoir demander de l’emprunt et d’investir. Par contre, si vous avez hérité d’une grosse somme d’un héritage d’un oncle décédé aux Antilles, cela peut se faire sans vous endetter. Cependant, pour investir dans le locatif, ne vous limitez pas sur des questions d’endettement, faites un choix.
Les gros investissements sont trop risqués, pensez à aller petit à petit : emprunter peu n’est pas souvent une bonne idée pour réussir, mieux vaux emprunter beaucoup d’autant plus que c’est beaucoup plus facile. Si vous avez peu de ressources et que vous souhaitez miser sur de gros investissements, essayez de voir comme les banques. Si elles vont vous emprunter pour acheter un appartement, le risque que vous arriverez à rembourser tous leurs argents est optimal en cas de problème, ce qui n’est pas le cas si vous empruntez pour acheter tout un immeuble et que vous arrivez à louer les 10 appartements qui le composent.
L’apport n’est pas nécessaire pour s’enrichir dans l’immobilier : pour générer des revenus réguliers, cela n’est pas du tout conseillé. Vous n’aurez pas gagné en capital et vous risquerez de vous retrouver ruiner au bout de quelques semaines.
La connaissance est la clé de la réussite : cela n’est pas souvent indispensable, étant donné qu’il y avait des selfs made men qui ont réussi sans avoir connu le b.a.-ba de l’immobilier. Soyez intéresser par votre secteur, démarrez votre projet et vous verrez, vous aurez l’occasion de connaître les gens dont vous avez besoin.
Être sur de soi sans faire d’erreur est l’issu qui vous sauvera : un investissement a toujours présenté des risques, et chaque investisseur en prenant des risques a toujours eu peur. Comme cela fait partie du jeu de l’investissement, c’est tout à fait normal. Les problèmes seront toujours présents, mais la différence entre les personnes c’est la manière dont elles les perçoivent. L’essentiel c’est de tout faire pour que le problème ne se transforme pas en catastrophe.
Les locataires, on ne peut pas leur faire confiance, ils cassent tout et détruisent tout à leur passage, et pour finir ils ne paient pas de loyer l’hiver venu : il y en a de sérieux, alors ne vous laissez pas buter avant même de commencer.
Dans quel projet souhaitez vous embarquez ? Alors, pensez à la traduire en lettre, à les chiffrer et vous aurez une idée du parcours qui vous reste à faire. Si vous avez décidé pour l’immobilier locatif, cela semble être beaucoup plus simple sur le tas, mais cela prend toute une autre tournure sur le papier. Toutefois, vous pourrez déjà vous faire une idée du processus à suivre : chercher un bien, financer l’investissement, gérer le bien et recommencer dès le début.

Privilégiez les recherches pour réussir son coup

Avant de placer tout votre argent dans un tel ou tel projet, prenez le temps d’effectuer une visite des biens proposés en question. Certes, cela peut vous prendre des journées, mais avec les méthodes de recherches proposées actuellement, vous n’aurez aucune difficulté. Choisissez celui qui vous convient le mieux tels que : internet, journaux, agents immobiliers …

Les principaux facteurs de décisions

Les facteurs qui attirent les gens dans une ville concernent entre autres : le travail, les écoles et la réputation. S’il y a beaucoup d’emplois, la ville attire des habitants. Si elle possède une bonne réputation, c’est parfait. Les villes universitaires sont également en côte pour les étudiants. Viennent ensuite d’autres éléments comme les casinos, les aéroports, les bâtiments administratifs et les divertissements nationaux. Pensez à investir dans des villes avec des offres de biens limités, puisque si la ville dispose d’un grand nombre illimité de biens, votre investissement est mort. Posez également des questions sur la qualité des infrastructures, la progression de l’activité économique et bien d’autres encore pour sécuriser votre placement.

Les tendances et les personnes

Pour faciliter votre choix, partez à la rencontre d’autres personnes. Parlez, discutez et vérifiez les conclusions que vous avez faites auprès des autres. Vous pourrez ainsi connaître l’attente du  marché, le développement du secteur et bien d’autres encore. Vous n’aurez aucun mal à imaginer la tendance et l’évolution du quartier dans les 10 prochaines années. Pour cela, vérifiez les points concernant les changements susceptibles d’y arrivé, les nouvelles constructions et bien d’autres encore.

L’environnement immédiat

Les points clés à prendre en compte avant d’investir sont : les commerces, les écoles et les transports. Cela est incontournable si vous souhaitez vendre. Plus le quartier est attractif, plus vous trouverez preneur. Avec ces éléments de bases dont chacun à besoin, il devient beaucoup plus facile de céder un bien à un bon prix. C’est toujours comme cela que ces entrepreneurs et promoteurs immobiliers ont opérés. Ils offrent le basique, et les acheteurs arrivent à concéder des choses. Faut faire la différence entre marché et sous-marchés.

Nombre de biens à visiter

Le nombre de biens à visiter peut être limité en fonction des lieux mais le principe de base reste simple : plus vous visitez, plus vous aurez de chances de trouver un bien intéressant. Il peut s’agir de visiter 30 ou 50 appartements. Cela prend du temps mais cela reste le prix à payer pour trouver le diamant dans la mine. La visite des biens ne doit démarrer qu’après avoir fait vos recherches et définis vos objectifs car cela vous permet en quelques instants de prendre une décision. Evitez la concurrence en achetant un bien qui n’a pas encore été mis en vente, c’est l’idéal même si cela semble difficile dans certains quartiers.
Avoir son équipe spécialiste de l’immobilier locatif
Vous devez considérer que les premiers investissements sont un processus d’apprentissage. Un agent immobilier, un notaire et un comptable sont 3 membres de votre équipe que vous devez sélectionner avec précaution. Parfois trouver un bon artisan est aussi nécessaire. Ils vous aideront à avoir une bonne base dans la gestion des biens locatifs. D’autres membres peuvent également intervenir comme les : architectes, assureurs, banquiers et géomètres. Pour apporter une touche de sérieux dans votre secteur d’activité, créer une équipe reste incontournable.
Voici donc quelques points pour faciliter la mise en place de votre équipe :

  • complémentarité
  • communication facile
  • récompenses à part équitables,
  • objectifs communs
  • mêmes valeurs.

Une fois que vous vous êtes décidé à réaliser votre investissement, prenez le risque et n’ayez pas peur de ne pas atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé. Tout entrepreneur avant vous avait passé par cette étape avant de réussir.

 

Laisser un commentaire