Faire un investissement dans l’immobilier locatif

Si investir dans les start-ups ou dans des entreprises qui semblent être très rentables mais qui, en vérité, n’ont plus l’assurance de durer n’est pas très assuré ni sans risques, se lancer dans un investissement dans la pierre est une opération bien moins risquée que les placements au sein des start-ups. En effet, l’investissement immobilier se démarque par l’assurance d’une bonne stabilité et de gains relativement permanents malgré les évolutions de la situation économique. Les résultats sur le long terme de l’investissement locatif en font un secteur intéressant.

Préparer l’investissement

Afin de ne pas perdre son temps en va-et-vient non productif et en discussions sans suite, il faut savoir dénicher un agent immobilier qui soit vraiment motivé à effectuer la vente en amont de l’opération d’investissement. C’est au moment de l’acquisition du bien qu’il faut avoir une vision sur le bénéfice que pourrait générer une opération immobilière. Dénicher un vendeur qui est décidé à se défaire de son bien est le mieux qu’on puisse trouver, la transaction devrait alors être avantageuse pour l’acheteur. Même si la valeur future du bien qu’on a acquis n’est pas connue d’avance, les biens immobiliers ne se déprécient que suivant des circonstances généralement prévisibles (dégradation non réparée, vétusté tendant vers la démolition etc.). Pour bien se préparer à l’investissement, il faudrait faire des recherches sur tous les supports média trouvables et procéder à de nombreuses visites. Vous avez ainsi un plus large panel de choix concernant les biens immobiliers. On peut d’ores et déjà prendre comme critère de décision l’estimation de la valeur locative du bien.

images-2

 

 

Réaliser l’investissement

Il faut garder à l’esprit que l’acquisition d’un bien immobilier locatif que vous avez effectuée est le résultat d’une intention de monétisation. Les avis sentimentaux comme l’attrait au bien immobilier à cause de son histoire doivent donc être délaissées afin de favoriser les biens dont les plus-values  sont dignes d’intérêt. Afin de ne pas perdre votre temps, il est important d’automatiser le processus, et agir en trois étapes. D’abord, il vous faut trouver le bien immobilier avant de chercher financement ; et pour conclure, rentabiliser votre bien. Il vous faudra probablement contracter des prêts, en plus d’autres sources de liquidité, en raison de la valeur notable de ce genre d’investissement. Il s’agit, en effet, d’éviter le piège d’un calcul erroné de la valeur locative, ce qui risque de vous causer de la déception.

Assurer la rentabilité de l’investissement

Faire l’acquisition d’un bien immobilier à proximité de votre voisinage direct vous aide à bénéficier d’avantages divers. En effet, l’avantage de disposer un bien à gérer à une distance raisonnable est la possibilité de venir en urgence sur les lieux quand c’est indispensable. Les problèmes nécessitant une présence effective sont de ce fait appréhendés de manière plus prompte a contrario des biens éloignés sur le plan géographique, dont la prise en main demande plus de temps et de dépenses.

Cela va sans dire qu’on soit très bien informé pour ce qui est de l’attractivité de la ville ou du quartier où investir sur un bien locatif. En fonction des clients que vous ciblez, vous devez calibrer votre choix du bien immobilier à acquérir. Cela peut concerner essentiellement les étudiants qui ont besoin d’un logement pour seulement quelques années. Dans ce cas de figure, les acquisitions à faire se révèlent être les appartements de petite taille et les studios, principalement dans les communes à proximité d’universités. On se doit de viser les travailleurs si la ville compte diverses entreprises. Il faudra alors s’intéresser sur les appartements larges et confortables.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Faire un investissement dans l’immobilier locatif

Investir dans l’immobilier pour l’hôtellerie, une valeur sûre destinée pour vous : des constructions hôtellieres

 

 

Un effectif croissant d’individus cherchent à investir dans le secteur de l’hôtellerie étant donné que ce domaine est sujet à d’importante croissance. Le placement de l’hôtellerie ragoûte principalement les investisseurs que ce soit pour bénéficier d’une bonne rentabilité ou pour combler l’appui cession. Désormais, tout individu peut accéder à cet investissement assuré qui n’apporte que des profits.

Pourquoi opter pour l’immobilier dans l’hôtellerie ?

url-7

Connu pour sa nature dynamique et son développement qui monte en flèche, le domaine de l’hôtellerie en France est considéré comme un secteur en pérenne accroissement. Assurément, aux yeux de l’office mondial du secteur touristique sur place, l’hôtellerie progresse avec un nombre de plus de 4% en 2012 par rapport à celui de 2011. Egalement en 2012, la première position pour la destination touristique phare est la ville à mille merveilles de l’Hexagone métropolitain dénommée Paris, avec 29 millions de vacanciers. Comme vous le voyez, les principales industries hôtelières triomphent en stabilité et même en période de crise, il prouvent leur résistance et ne risquent pas de vous jouer un mauvais tour. L’Organisation mondiale du département touristique vise un accroissement du nombre de touristes d’environ plus de 3,8% par an jusqu’à l’an 2020.

Investir dans l’immobilier pour l’hôtellerie, Une valeur sûre destinée pour vous : des constructions hôtelières

Jusqu’en 2020, les demandes d’hébergement ne cesseront jamais d’augmenter. Lorsque même ces voyageurs se rendront à l’hôtel, il s’y opérera toujours une exception ! Etant donné qu’après, ces 29 millions de touristes ne passeront que 22 millions de nuitées dans des établissements appropriés.

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Philippe Journo, des réalisations toutes aussi gigantesques

Philippe Journo fait partie de ces nouvelles fortunes françaises. Intarissable et plein de ressources imaginatives, cet entrepreneur a su transformer la pierre en fortune, ce qui explique son ascension parmi les 500 personnes les plus fortunées de France.

Le milieu immobilier, un secteur porteur
A 53 ans, Philippe Journo est à la tête de l’empire COMPAGNIE DE PHALSBOURG, et cela depuis la création de l’enseigne. Ce juif tunisien a choisi  de bâtir son patrimoine dans l’immobilier, et cela après être diplômé de l’ESSEC. La réussite de Journo, selon ses dires, tire son origine de son éducation à la dure mais aussi de son amour pour sa terre d’accueil. C’est avec cet état d’esprit qu’il conçoit les biens immobiliers mis à sa disposition.
En effet, la COMPAGNIE DE PHALSBOURG se charge de plusieurs types de réalisation notamment celles qui concernent la création des centres commerciaux et de différentes places publiques. Il œuvre en périphérie afin d’offrir des endroits charmants et accueillants à des familles modestes. Ainsi, chacun aura la chance de profiter de la qualité et du confort offert par chacune des réalisations de l’enseigne.
Parmi les réalisations du groupe de Philippe Journo, il faut noter l’Atoll à Angers, « My Place » à Sarcelles ou encore le « Waves » à Metz. La politique de l’enseigne est sans aucun doute l’excellent rapport qualité/prix qui fait que ses œuvres sont accessibles à toutes les bourses. Avec sa passion pour les détails et l’envie de satisfaire la clientèle, Philippe Journo n’hésite pas à brader ses prix, au détriment de ses concurrents. Selon lui, les autres font de l’argent ; si lui, il fait de la sociologie. Une manière à cet entrepreneur de mettre en avant les points qui le font sortir du lot, par rapport à la concurrence qui fait rage dans ce secteur.

Un entrepreneur au bon cœur
Si le nom de Philippe Journo est connu dans le milieu de l’immobilier commercial, il est aussi une figure incontestée dans le monde du mécénat culturel, tout en soutenant différentes associations caritatives. En effet, ce PDG du groupe PHALSBOURG finance l’Ecole des beaux-arts de Paris, l’équipe de handball de Metz et d’autres associations philanthropiques. Avec sa femme, il s’engage à verser 20% de ses revenus annuels à ces différents œuvres. Cela répond parfaitement à la politique de l’entreprise dès sa création, une politique qui prône le développement durable, l’innovation ou encore la lutte contre la qualité médiocre de l’architecture des villes.
Constituer un patrimoine à l’aide d’investissement immobilier est devenu incontournable pour nous. Pourtant on ne devient pas investisseur en locatif d’un bout à l’autre. La réussite de votre placement dépend de votre notion et des sélections que vous ferez pour atteindre vos objectifs. Découvrez des principes simples et des ressources utiles pour mettre toutes les chances de votre côté afin que votre investissement se passe bien et sans encombre, aussi bien sur le court que le long terme.

Apprendre sur le tas ou avec une expérience dans le domaine
Un minimum de préparation est nécessaire avant de se mettre dans l’investissement immobilier. Vous devez avant tout définir vos objectifs et votre stratégie pour les atteindre. Vous devez être capable de définir votre projet sur le long terme en prenant en compte tous les caractères et en sondant les nombreux risques encourus. Ne vous soyez pas contraint de placer sous les discours de certains qui vous obligent de prendre une décision qui ne vous satisfait en aucun cas. Ce qui distingue un bon d’un mauvais investissement tient parfois à peu de choses. Plus vous préparez votre projet et plus vous serez en mesure de limiter les risques.

Rentabilité et perspective d’évolution des prix
Dans cette situation, si vous rêvez malgré tout d’investir dans l’immobilier, nous vous préconisons de cibler tout simplement les locations qui apportent un excellent rendement. Pensez à bien préférer le bien immobilier sur lequel vous allez investir. Le mieux serait que votre placement vous offre une rente locative suffisante tout en se trouvant à un bon emplacement afin de conserver l’attrait. Il faut parfois plusieurs mois de recherches avant de dénicher un bien qui correspond à ces critères. Le tout est de ne pas se précipiter sur n’importe quel type de bien, ni à n’importe quel prix. N’oubliez jamais que c’est toujours lors de la phase d’achat que vous réaliserez les meilleurs coups, et non lors de la phase de vente.

Bien gérer ses biens en location
Si vous gérez déjà de biens immobiliers, vous savez que la gestion courante d’une location prend du temps et demande différentes démarches régulières. Vous pouvez utiliser les mêmes modèles et regrouper certaines démarches. En revanche, pour ceux qui veulent se lancer dans leur premier investissement locatif, il va falloir un peu plus de temps pour regrouper toutes les informations utiles et se procurer différents exemples de documents. Vous pouvez également sous-traiter la gestion de vos locations à une société spécialisée dans le domaine. Cette méthode vous coûtera une partie des loyers perçus. C’est donc un coût qui reste relativement important. Même si ces frais sont déductibles de vos revenus fonciers, ils viendront grever le rendement de votre investissement. Faire également attention aux tâches réellement réalisées par ces sociétés. Bien souvent, lorsque des problèmes sérieux surgissent, c’est généralement au propriétaire de les régler. Avec des rentabilités locatives actuellement très basses à cause des prix très élevés qu’il faut débourser pour s’acheter un logement pour le faire louer, de nombreux investisseurs préfèrent gérer eux-même leurs biens.

Bien prendre en compte la fiscalité immobilière
Il n’y a pas de réussite dans l’immobilier locatif sans une intégration des conséquences de la fiscalité immobilière. Attention à ce que les taxes et impôts divers ne transforment votre investissement en gouffre financier! En effet, sans tenir compte de ce facteur-là, vous pourrez décider d’investir dans des logements qui se révéleront être au final de mauvaises affaires. Des impôts qui réduisent fortement vos gains lorsque vous touchez des loyers. Oui, vous devez payer des impôts dessus.

Pour connaître en détail comment cela fonctionne, vous pouvez découvrir les démarches à suivre pour déclarer ses loyers aux impôts. En fonction du type de bien que vous faites louer, du montant total de revenus fonciers bruts annuels, etc., vous aurez parfois le choix entre différents modes de déclaration. Vous aurez par exemple à choisir entre le micro-foncier et le régime réel si vos revenus locatifs ne dépassent pas 15 000 €.

Une taxe à payer si vous vendez plus cher que le prix de votre achat
Lors de la vente de votre appartement ou de votre maison, vous devez aussi savoir que si vous réalisez une plus-value, l’Etat vous demande de payer des taxes sur cette plus-value. Même si des abattements existent en fonction de la durée pendant laquelle vous aurez été propriétaire de ce bien, il faudra attendre 30 ans pour être en entièrement exonéré. Des défiscalisations immobilières pour réduire vos impôts grâce à l’immobilier. En effet, l’immobilier fait partie des secteurs les plus fournis en niche fiscale. Les lois permettant de déduire de ses impôts une partie du coût de son achat de logement neuf se succèdent période après période. Après la loi Robien, la loi Scellier et la loi Duflot, c’est aujourd’hui la loi de défiscalisation Pinel qui est en vigueur. Il existe également d’autres dispositifs fiscaux avantageux pour des investissements plus spécifiques. Vous pouvez recevoir des informations détaillées et personnalisées pour un investissement défiscalisé.

Des conditions qui évoluent fréquemment
Dans le domaine de la fiscalité immobilière, il y a sans cesse des modifications, des suppressions et de nouveaux dispositifs qui apparaissent. En tant que propriétaire bailleur, vous devrez régulièrement vous tenir au courant des modifications importantes. Par exemple, de nombreux investisseurs ont pu profiter du délai plutôt court qu’a laissé le gouvernement pour vendre avant la forte réduction des abattements sur les plus-values immobilières fin 2011. Tous ceux qui possédaient un bien depuis plus de 15 ans ont ainsi pu vendre en étant totalement exonéré d’impôt avant qu’il ne soit trop tard. Vous devez donc vous informer régulièrement sur ce type de changements fréquents dans ce domaine pour ajuster votre stratégie d’investissement dans l’immobilier.