Crowdfunding et logement neuf, les bons à savoir pour être rentable

Concept né aux Etats-Unis après l’effondrement du marché immobilier, le crowdfunding immobilier est une manière de placer son argent dans la pierre. Et maintenant, de plus en plus de particuliers sur le vieux continent s’y intéressent. Alors, si vous souhaitez découvrir en quoi consiste le crowdfunding et comment l’adopter pour financer l’acquisition d’un logement neuf, cet article vous sera d’une grande aide.

Le crowdfunding pour financer ses fonds
Afin de pouvoir financer leur projet, un grand nombre de promoteurs immobiliers utilisent leurs fonds propres couplés avec des prêts bancaires. Cependant, la plupart des petits promoteurs ne disposent pas de ce fond nécessaire pour pouvoir financer la réalisation de leur projet immobilier. Du coup, pour pouvoir les aider, un grand nombre de particuliers viennent apporter leur aide en tant qu’investisseur. Le principe semble être facile, mais il faut aussi noter qu’en matière de fiscalité, le crowdfunding diffère des autres placements. En effet, en tant qu’investisseur, vous serez exonéré d’impôts, ce qui n’est pas le cas pour les prélèvements sociaux. De ce fait, n’oubliez pas de placer vos actions dans un PEA afin de pouvoir bénéficier de ces exonérations.

Financement par le crowdfunding, les logements concernés
Afin de garantir le financement par crowdfunding, la plupart des plateformes qui proposent ce genre de financement passent en plein crible la sélection des promoteurs immobiliers. Cela concerne entre autre leur crédibilité ainsi que leur savoir-faire pour pouvoir répondre aux attentes des investisseurs. Ces études prennent en compte les besoins du marché, la catégorie des biens, les prix du programme ainsi que le bilan prévisionnel de chaque société. Il faut comprendre que la plupart des promoteurs immobiliers qui sont financés par le crowdfunding sont de petite taille, et leur programme concerne quelques logements qui ne doivent pas excéder les soixante-dix. Ce nombre est limité afin de faciliter leur commercialisation, du coup, un rapide retour sur investissement.

Les risques à connaître du crowdfunding
Aussi alléchant que cela puisse paraître, le crowdfunding présente des risques. Sachez que lorsque vous prêtez votre argent, il n’est pas rare que vous n’alliez pas être remboursé. Outre cela, vous devriez également faire face à une baisse du prix de vente de l’immobilier sur le marché, entraînant ainsi la diminution des marges pour pouvoir relancer l’opération. Alors, en cas de surcoût, le promoteur devra encore réduire sa marge. Ainsi, il n’est pas rare de subir une perte partielle ou totale de l’investissement, pouvant entraîner la fuite des investisseurs. Le risque est en effet partagé entre le promoteur et l’investisseur.

Le crowdfunding réglementé pour un maximum de garantie
Avant de vous lancer dans un investissement en crowdfunding, pensez à vérifier les garanties des intérêts proposés par le promoteur de votre choix. La plupart des plateformes proposant ce type d’investissement mettent en place la caution solidaire pour honorer leur engagement. Les investisseurs pourront ainsi avoir la garantie de toucher à leur intérêt et leur capital. Cela permet entre autres de limiter les risques liés à l’investissement, surtout en cas de dépôt de bilan. A noter qu’avec la garantie financière d’achèvement, chacun pourra avoir l’assurance de récupérer le capital qu’il aura investi. Dans ce cas, avant d’investir en crowdfunding, pensez à vérifier le promoteur à qui vous allez confier votre argent.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Laisser un commentaire