Crowdfunding et SCI, quel placement financier choisir ?

Le crowdfunding et le SCI sont tous deux des placements financiers permettant aux particuliers d’investir dans l’acquisition des immeubles. Cependant,  quelques différences sont à noter leur concernant. Alors, si vous vous demandez lequel choisir entre le crowdfunding et le SCI, cette explication concernant ce nouveau concept vous sera d’une grande utilité.
Le crowdfunding subventionne une énorme variété de placements depuis plusieurs années. Et le bien immobilier ne fait pas une dérogation à la loi ! Il y a plus de 10 ans déjà que des plates-formes à l’instar de Wiseed, Anaxago ou encore Lymo avancent aux investisseurs particuliers la chance de banquer  la construction de maisons établie par des porteurs d’affaires. En compensation, le particulier percevra, si aucune anomalie n’est déplorée, le remboursement de la somme investie majoré des rentes. Une activité en plein progrès qui devrait durer.
Le taux de rendement est certainement l’une des différences entre le SCI et le crowdfunding immobilier. Ce dernier permet de bénéficier entre 5 et 10% du fonds initial, ce qui n’est pas le cas pour le SCI. C’est pour cette raison que malgré son opacité, le crowdfunding fait sensation auprès des investisseurs particuliers.

Un investissement sans risque, les bons à savoir
Les dangers qu’encourent les particuliers qui se font investisseurs sont multiples. C’est pourquoi les détenteurs de projets immobiliers sont tenus à suivre les particuliers qui leur se confient en eux et qui leur assistent dans leur programme. Beaucoup de plateformes agréées prennent en charge de répondre à ses besoins tout en accompagnant chaque investisseur en attendant que le projet vient à terme, et qu’ils ont pu toucher à leur rente. Pour cela, les promoteurs sont appelés à faire appel à des banques. Le danger est donc partagé entre les promoteurs et les investisseurs.
De ce fait, il est préférable de prendre certaines précautions avant de vous lancer dans le crowdfunding. Certes, vous souhaitez vous faire quelques euros en plus, mais il faut savoir que certaines règles régissent ce placement. Pour cela, trois points complémentaires sont indispensables, à savoir la plateforme, le projet et le promoteur.
La plateforme parce qu’elle assure la protection des personnes qui investissent grâce à elles, le projet parce qu’il régit l’intérêt obtenu par le placement, et le promoteur parce que c’est lui qui garantira la réalisation du projet et du paiement de chaque investisseur.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Laisser un commentaire