Crowdfunding immobilier : placement, rémunération, risque

Il faut comprendre que différents types de placements sont proposés à l’internaute qui souhaite investir en crowdfunding immobilier. Il faut tout simplement prendre en compte la plateforme sur la quelle il va passer. Dans cet article, découvrez quels sont les types de placements que l’investisseur particulier puisse choisir ? Combien relève la rémunération d’un placement en crowdfunding immobilier ? Quels sont les risques que peuvent encourir les gens qui optent pour ce genre de placement ?

Les types de placement
Chaque plateforme a son type de placement. L’investisseur peut souscrire à des obligations en investissant lui-même sur le projet dédié. Il est également possible de souscrire à des actions, tout comme pour le holding, avec le même principe que celui cité ci-dessus. Il est aussi possible d’investir à l’aide d’un contrat de prêt classique. Concernant le remboursement du fonds versé, il est effectué en moyenne entre 12 et 24 mois. Cependant, certaines plateformes ont déjà effectué le remboursement au bout de 6 mois. Ce laps de temps est défini par  la qualité du placement, mais aussi par la conclusion rapide des ventes.

Combien est rémunéré un crowdfunding immobilier ?
La rémunération d’un crowdfunding immobilier est défini par le risque présenté par le programme, la durée du placement, mais aussi par le taux fixé par la plateforme. Ce taux varie entre 8 à 12%, si certaines plateformes  ont déjà fixé leur taux à 10%, et cela sur l’ensemble des projets qu’elles proposent. En ce qui concerne le paiement, il est souvent effectué une fois la vente terminée, mais certaines plateformes préfèrent payer l’intérêt généré par le placement au cours du projet. Cela est  souvent fréquent pour le cas des prêts obligataires. Concernant les investissements en actions, l’investisseur récupère les plus-values ainsi que le capital initial en une seule fois à la date d’échéance du projet. La récupération en totalité du part pour chaque investisseur est garantie par un pacte d’actionnaire.

Quel est le montant minimum pour un placement ?
En crowdfunding, le montant minimum pour chaque placement ne doit pas être inférieur à 1 000 €. Cependant, il est possible de retrouver des plateformes qui permettent aux particuliers d’accéder à un part dans l’investissement immobilier même avec 500€ de capital. Pour le cas des plateformes qui disposent du statut d’IFP, cette mise est limitée à 1 000€ en moyenne. Il est possible que pour certains épargnants, cette somme peut atteindre les quelques millions d’euros.

Quels sont les risques liés à ce genre de placement ?
Le crowdfunding n’est pas sans risque, et cela même dans l’immobilier. Les risques sont souvent liés au manque de garantie ou à un retard de vente. C’est pour cette raison qu’il est judicieux de prendre les précautions requises avant de se lancer dans le crowdfunding. Cela concerne entre autre le choix du placement, de la plateforme, du promoteur et bien entendu du bien dans le quel vous souhaitez investir. Cette dernière est des plus importante parce que c’est elle qui vous garantira le remboursement de la totalité de votre placement, avec en marge votre rente.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Laisser un commentaire