Crowdfunding, investir pour en tirer de profit réel

Idée qui a germé il y a trois ans de cela, le crowdfunding immobilier s’est imposé comme une solution nouvelle en matière de placement dans la pierre. Ce concept est très avantageux par rapport aux autres épargnes telles que le livret A ou le FCP puisqu’il promet un taux d’intérêt pouvant atteindre les 12%.
Ces confessions sont séduisantes compte-tenu du faible niveau de rémunération des placements traditionnels. Devant de nombreuses réclamations de financements sur le web, comment choisir ? Première, considérer la plateforme qui assure le ramassage des fonds, si cette dernière est agréée par des organismes institutionnels. Ces derniers sont en effet charger de surveiller le secteur du crowdfunding.
Le crowdfunding présente l’occasion aux particuliers de participer aux côtés des experts, à la mise en place des projets de vente. Ces programmes à la recherche de capitaux touchent ordinairement les logements privés, l’immobilier d’entreprise ou des boutiques. Mais faites attention aux mirages de cet investissement récent et abordable en quelques clics ! A la souscription, le « crowdfunder » n’est jamais sûr d’empocher les dividendes et encore moins de regagner sa mise initiale. Tout résultera du bon déroulement de l’opération immobilière. Or, il est généralement semé de contraintes.
Les dangers que sont confrontés les particuliers qui se placement comme investisseurs sont multiples. C’est pourquoi les porteurs de projets immobiliers sont tenus à accompagner les investisseurs qui leur ont foi en eux et qui leur font bénéficier de leur programme. La plupart des plateformes agréées prennent en charge de repartir à ses attentes tout en suivant chaque bailleur en attendant que le projet arrive à terme, et qu’ils ont pu toucher à leur rente. Pour cela, les promoteurs sont appelés à se rapprocher des banques. Le risque est donc partagé entre les promoteurs et les bailleurs.
Des stratèges pour réduire les risques
Afin de réduire les risques encourus en matière de crowdfunding, certains experts en financement participatif conseillent les bailleurs particuliers de faire attention au choix des plateformes de crowdfunding. Cela est important puisque des plateformes agréées procurent un maximum de garanties pour les personnes qui souhaitent investir leur épargne dans ce type de placement. Pensez également à privilégier des plateformes qui sélectionnent les porteurs de projets qui s’inscrivent chez elles. Vous éviterez ainsi de faire le tri parmi les bons et les mauvais promoteurs, votre plateforme le fera pour vous.
Mis à part cela, le choix du projet à investir est aussi important. Evitez des choisir des projets qui peuvent présenter des méventes. En effet, si vous investissez dans une zone qui n’attire pas de preneurs, il se peut que vous vous retrouviez avec des invendus. Cela influera sur votre marge de bénéfice, mais aussi sur le délai du retour pour investissement. Dans ce cas, pensez à vous renseigner sur le projet en question avant de vous décider.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Laisser un commentaire