Denis Oussadon et Jacques Benaroche, un groupe qui vise grand

Denis Oussadon et Jacques Benaroche sont des hommes d’affaires spécialisés dans l’exploitation immobilière. Le premier, originaire de Casablanca au Maroc, et le second un Français de pure souche, se sont associés pour donner naissance à l’un des groupes incontournables dans le milieu foncier de la région Alsacienne, la Financière B&O Valim.
Les deux hommes détiennent en effet une grosse partie du centre historique de Strasbourg, notamment la rue de la Mésange, la rue des Grandes-Arcades et bien d’autres encore. Si le Français reste discret mais actif dans la gestion et la prise des décisions ; le Marocain, lui, se met au devant de la scène, assurant les actions marketing et la communication de l’entreprise.

Un groupe qui se spécialise dans différents secteurs
Depuis 1980 jusqu’à ce jour, les deux hommes se sont spécialisés dans le rachat et la rénovation des biens commerciaux comme les hôtels, les centres commerciaux, les boutiques, les palaces, etc. Ils ont laissé leur empreinte dans la plupart des grandes villes françaises comme Lille, Strasbourg, Bordeaux ou Paris. Ils sont également derrière l’opération du Printemps, un projet qui a donné naissance à la place de l’Homme-de-Fer situé à Strasbourg. Dans leur bureau au 17 rue du Vieux-Marchés-aux-Grains, les deux hommes prennent des décisions pour répondre aux attentes des personnes qui font appel à leurs services.
A soixante ans, les deux hommes continuent leur course et ils ne comptent pas céder le règne de l’empire Valim. Ils envisagent aujourd’hui de réaliser d’innombrables projets, dont les plus récents restent certainement les projets place Kléber ou encore le projet des Rêves de Palace à Strasbourg. Il faut reconnaître que les deux hommes doivent leur succès à leur côté discret et modeste, tout en tenant le cap sur leur objectif ultime qui est l’embellissement de la ville.

Par où commencer si l’on souhaite également investir ?

Constituer un patrimoine à l’aide de l’investissement immobilier est devenu accessible pour les communs des mortels. Cependant on ne devient pas investisseur en locatif du jour au lendemain. La réussite de votre placement dépend de votre connaissance et des choix que vous ferez pour atteindre vos objectifs. Découvrez des principes simples et des ressources utiles pour mettre toutes les chances de votre côté pour que votre investissement se passe bien et sans encombre, aussi bien sur le court que le long terme.

Un apprentissage avant tout

Un minimum de connaissance est indispensable avant de se mettre dans le placement immobilier. Définissez vos attentes et votre politique pour y arriver. Vous devez être adroit pour définir votre projet sur le long terme en prenant en compte tous les éléments et en sondant les nombreux dangers encourus. Ne vous sentez pas forcé d’investir sous les discours de certaines personnes qui vous obligent à prendre une décision qui ne vous satisfait en aucun cas. Ce qui distingue un bon investissement d’un mauvais tient parfois à peu de choses. Plus vous préparez votre projet et plus vous serez en mesure de limiter les risques. En effet, l’investissement locatif présente des risques. Il faut en avoir conscience avant de se lancer et il faut également que les bénéfices obtenus soient supérieurs aux placements sans risque. Voici différents éléments à prendre en compte avant de faire un investissement dans l’immobilier.

Comment les prix vont évoluer sur le long terme ?

Dans ce contexte, si vous souhaitez malgré tout placer dans l’immobilier, nous vous suggérons de cibler seulement les locations qui créent un excellent rendement. Pensez à bien sélectionner le choix du bien immobilier sur lequel vous allez investir. L’idéal serait que votre investissement vous apporte une rente locative suffisante tout en étant à un bon emplacement afin de conserver de l’attrait. Il faut parfois plusieurs mois avant de dénicher un bien qui correspond à ces critères. Le tout est de ne pas se précipiter sur n’importe quel type de bien, ni à n’importe quel prix. N’oubliez jamais que c’est toujours lors de la phase d’achat que vous réaliserez les meilleurs coups, et non lors de la phase de vente.

Commencer par le calcul de rentabilité

Faites vos calculs de rentabilité
Calculez la rentabilité de votre investissement. En dessous de 6 % net, l’investissement est normal. Évitez donc les surprises ! C’est à vous de calculer le prix que vous pouvez donner en fonction du rendement que vous voulez obtenir. Pour cela vous devez obtenir le prix du loyer et être certain que c’est le véritable loyer. Faites confiance mais vérifiez ! Prenez également en compte le loyer potentiel qui correspond au loyer que pourrait obtenir le propriétaire actuel en faisant quelques changements simples. Ce sont ces mêmes changements que vous allez pouvoir faire immédiatement pour relever le loyer. Étudier aussi le futur loyer qui correspond à la progression supposée du loyer basée sur le bien, son environnement ainsi que le plafond d’augmentation encadré par la loi. Et comme tout investissement, pensez également aux frais d’entretien. Cela concerne le plus souvent les vieux bâtiments qui nécessitent plus d’entretiens, des entretiens qui sont souvent très cher.

Une taxe si vous vendez plus cher que le prix de votre achat

Lors de la vente de votre appartement ou de votre maison, vous devez également avoir conscience que si vous réalisez une plus-value, elle sera en partie taxée par l’État. Même si des abattements existent en fonction de la durée pendant laquelle vous aurez été propriétaire de ce bien, il faudra attendre 30 ans pour en être entièrement exonéré. Il existe toutefois un système de défiscalisation immobilière pour réduire vos impôts grâce à l’immobilier, l’immobilier faisant partie des secteurs les plus fournis en niche fiscale. Les lois permettant de déduire de ses impôts une partie du coût de son achat de logement neuf se succèdent période après période. Après la loi Robien, la loi Scellier et la loi Duflot, c’est aujourd’hui la loi de défiscalisation Pinel qui est en vigueur. Il existe également d’autres dispositifs fiscaux avantageux pour des investissements plus spécifiques (Censi-Bouvard, Girardin, etc.). Vous pouvez recevoir une étude personnalisée pour un investissement défiscalisé.

Des conditions qui évoluent fréquemment

Dans le domaine de la fiscalité immobilière, il y a sans cesse des modifications, des suppressions et de nouveaux dispositifs qui apparaissent. En tant que propriétaire bailleur, vous devrez au minimum vous tenir au courant des modifications importantes. Par exemple, de nombreux investisseurs ont pu profiter du court délai qu’a laissé le gouvernement pour vendre avant la forte réduction des abattements sur les plus-values immobilières fin 2011. Tous ceux qui possédaient un bien depuis plus de 15 ans ont pu ainsi vendre en étant totalement exonéré d’impôt avant qu’il ne soit trop tard. Vous devez donc vous informer régulièrement sur ce type de changement fréquent dans le domaine de l’immobilier pour ajuster votre stratégie d’investissement.

Connaître les locataires que vous souhaitez ciblés

Vous souhaitez mettre en location votre bien pour des étudiants, des couples ou toute une famille ? C’est comme cela que vous pourrez choisir votre bien immobilier, un studio ou un F2. Le bon sens et la cohérence doivent être pris en compte lors de votre choix, et cela en fonction de votre cible et des personnes qui sont susceptibles de s’intéresser à votre bien.  Par conséquent, l’emplacement devra être choisi en fonction de la cible. Cela aura un impact majeur sur votre investissement. Facile à dire mais tout de même difficile à faire une fois sur le terrain.

Les facteurs qui attirent les gens dans une ville sont généralement le travail, les écoles et la réputation. S’il y a beaucoup d’emplois, la ville attire beaucoup d’habitants. Si elle possède une bonne réputation, c’est parfait. Les villes universitaires sont également en côte pour les étudiants. Viennent ensuite d’autres éléments comme les casinos, les aéroports, les bâtiments administratifs et les divertissements nationaux. Pensez à investir dans des villes avec des offres de biens limités, puisque si la ville dispose d’un grand nombre illimité de biens, votre investissement est mort. Posez également des questions sur la qualité des infrastructures, la progression de l’activité économique et bien d’autres encore pour sécuriser votre placement.

Faire des recherches, tout en effectuant des propositions
Avant de placer votre argent dans un tel ou tel projet, prenez le temps d’effectuer une visite des biens proposés en question. Certes, cela peut vous prendre des journées, mais avec les méthodes de recherches proposées actuellement, vous n’aurez aucune difficulté. Choisissez celui qui vous convient le mieux tels que l’Internet, les journaux, les agents immobiliers …

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Laisser un commentaire