Du crowdfunding classique au crowdfunding immobilier

Au cours d’une action de promotion immobilière, un porteur d’affaires doit porter des capitaux propres qui seront augmentés par un emprunt auprès de la banque et une moitié de la cession de logements pour financer son programme. Grâce au placement participatif, les particuliers peuvent investir dans la construction d’un programme immobilier en prêtant à un promoteur. Un investissement qui peut leur faire gagner entre 8 et 15% sur une durée rapide mais qui n’est pas sans danger…

Un fonctionnement simple et efficace
Le crowdfunding subventionne une grande variété de projets il y a quelques années. Et le bien immobilier n’est pas exclut à la norme ! Il y a plus de 10 ans déjà que des plateformes comme Anaxago, Lymo ou Wiseed proposent aux investisseurs particuliers l’occasion de prêter des fonds pour  l’édification d’un projet effectuée par des promoteurs. A l’inverse, le particulier encaissera, si aucun souci n’est présenté, le remboursement du capital investi ajouté des profits. Un dynamisme en plein essor qui devrait continuer à se développer.
Ce placement présente en effet la chance aux individus de collaborer aux côtés des techniciens, au montage des programmes de promotion. Ces projets à  la collecte de capitaux concernent majoritairement les logements privés, l’immobilier d’entreprise ou des boutiques. Mais gare aux tromperies de cette mise moderne et accostable en quelques clics ! A la souscription, le «crowdfunder » n’est jamais sûr de percevoir les rentes et encore moins de retrouver son placement initial. Tout résultera du bon déploiement de l’opération immobilière. Cependant, il est fréquemment ensemencé d’embûches.

Des précautions pour amoindrir les risques
Malgré les avantages qu’offrent le crowdfunding, il faut noter que les risques ne sont pas les moindres. En effet, beaucoup de gens sont attirés par cette forme de placement, mais elle présente de risques, surtout du point de vue financier. Alors, pour les réduire, il est préférable de se confier à des plateformes de crowdfunding qui ont déjà fait leur preuve. Certes, ce genre de placement n’est que très récente, mais avec des professionnels agréés les risques sont limités.
Outre cela, il est aussi judicieux de faire appel à des porteurs de projets sérieux qui ont déjà une expérience devant eux. Cela vous permettra de connaître les travaux effectués par votre promoteur au préalable, réduisant les risques de se retrouver avec un projet qui demeure dans le stade de la réalisation malgré des mois.
Et pour finir, pensez également à bien étudier le programme sur lequel vous souhaitez investir. Ainsi, vous pourrez connaître les points forts ainsi que les faiblesses du programme avant de vous lancer. Parmi les points à ne pas manquer, il est judicieux de découvrir l’emplacement du programme, son délai de réalisation, l’apport fourni par les banques, le prix du marché et la demande par rapport à la zone de construction. Vous pourrez ainsi vous faire une idée de votre investissement avant d’y placer votre épargne.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Laisser un commentaire