Jean-Claude Le Lan, un entrepreneur aventurier et père de famille

ARGAN immobilier est une entreprise familiale, dont le Président directeur général n’est autre qu’un ancien de la HEC, Jean-Claude Le Lan. Cet homme d’affaires né n’hésite pas à saisir les occasions tout en intégrant sa famille dans ses différentes aventures, toutes aussi fructueuses qu’elles le sont. Avec une fortune personnelle estimée à 180M d’euros, il fait partie des hommes les plus riches de France.

Un parcours rempli de promesse
Jean-Claude Le Lan est ce que l’on appelle un multi-diplômé. En effet, il a poursuivi ses études auprès des plus prestigieuses des écoles, notamment le CNAM, l’IAE, et le HEC. Au cours de ces parcours atypiques, il a obtenu le diplôme d’expert comptable ainsi qu’un Executive MBA. Mais, ce qui a fait la renommé de cet homme passionné par les affaires, c’est certainement son sens de l’innovation.
C’est pour cela qu’en 1980, il s’est lancé dans le milieu de l’immobilier, et créa Batiroc, une enseigne qui se spécialise dans la fabrication et la vente des toitures thermiques. Grâce à ses toitures innovantes, Jean-Claude Le Lan a reçu la récompense de l’ANVAR, marquant son début dans le lancement de défis. Même s’il a cédé sa part dans cette société, il n’hésita pas à saisir l’opportunité d’en créer une autre, le groupe ARGAN Immobilier.
Créé vers le début des années 90, ARGAN est une société qui a comme spécialité les transactions immobilières d’entreprises. A ses débuts, il se trouvait à la tête de 45 000m² de biens immobiliers répartis à Metz, Orléans, et Marseille. Le groupe ne cesse d’investir dans d’autres acquisitions immobilières réparties sur toute la France. Son nom est également associé à la gestion de bases logistiques, cette activité faisant partie de ses spécialités.
Actuellement, son fils Ronan Le Lan est le président du groupe ARGAN, ce qui n’empêche pas le père de s’immiscer dans la vie de son entreprise, d’autant plus qu’il est le président du conseil de surveillance. Le célèbre Jean-Claude Le Lan compte encore les beaux jours devant lui pour relever de nouveaux paris.
Au moment où les coûts des logements augmentent, le promoteur en immobilier est doublement gagnant. Il continue de percevoir des loyers pendant que son appartement prend de la valeur. Il pourra donc, en plus des revenus fonciers, obtenir une plus-value en cas de revente. En période de forte hausse des prix, les Français se sont donc rués sur l’immobilier et ont investi dans des studios ou des appartements pour en profiter.
Par contre, on constate actuellement un retournement de situation dans le secteur immobilier avec un cycle qui tend de plus en plus vers la baisse. Il est très important d’en avoir bien conscience avant de se lancer dans un achat pour près le mettre en location pour les années à venir ! En effet, les investisseurs vont devoir tenir compte de la notion de risque de moins-values dans leur raisonnement. Contrairement à un placement sur un livret bancaire ou tout autre produit sur lequel le capital est garanti, l’achat d’un appartement reste exposé à la possibilité d’une perte de capital si la valeur du bien diminue.
En règle générale en matière d’investissement, la peur de perte de capital se compense par un taux de rendement supérieur. Seulement, lorsque vous investissez dans de l’immobilier locatif, c’est à vous de calculer que le bénéfice est assez suffisant pour masquer les écueils de perte de capital.
Après un rebondissement quelques années auparavant, les prix sont de nouveau orientés à la baisse depuis 2012 et ont de fortes chance de diminuer encore dans les années à venir. Pour celui qui achète un appartement pour le mettre en location après, cela sous entend qu’il peut être forcé de vendre à perte à court ou à moyen terme. En investissant sur le long terme par contre, le risque diminue. Les cycles d’évolution en immobilier sont longs, entre 5 et 10 ans en moyenne. Un investissement au prix fort peut donc demander d’attendre plusieurs années avant de pouvoir revendre sans pertes. La patience est donc de mise.

Comment investir dans l’immobilier ? Il y a de nombreuses dispositions de réaliser un investissement immobilier et cela pour tous les moyens. À vous de choisir celle qui vous convient le plus et qui s’accorde à vos objectifs et à vos moyens.
Il y en a pour toutes les envies et pour tous les budgets. Chaque type de placement possède ses propres avantages et inconvénients. Pour mettre toutes les chances de votre côté de faire un investissement rentable et réussi, il conviendra de vous informer des spécificités du type de placement que vous aurez choisi.

L’achat de la résidence principale
C’est la première chose à laquelle on pense, être propriétaire de la maison où on habite. Plusieurs ménages sont séduits par cette idée, principalement avec les différents avantages qu’il offre du point de vue fiscalité. Toutefois ce n’est pas un excellent choix pour tout le monde. Il faut attendre un certain nombre d’années pour que cela soit avantageux. Cela ne correspond donc pas à la situation de tous, particulièrement dans un monde où les déménagements pour des raisons professionnelles ou familiales sont de plus en plus fréquents.

Achat d’un logement ancien et location vide classique
La 2ème solution d’investissement d’un bien immobilier la plus populaire est l’achat d’un logement ancien, pour le mettre par la suite en location. Vous recevrez des loyers qui viennent rentabiliser la transaction. Il est aussi possible d’effectuer une plus-value au moment où vous cédez ce logement dans quelques années si l’évolution des prix dans la pierre vous a été favorable durant cette période. Aujourd’hui avec des prix dans la pierre qui restent élevés, il est n’est pas facile d’escompter de manière certaine la réalisation d’une plus-value. Le but c’est avant tout de réaliser une bonne profitabilité locative de votre investissement. Ce n’est donc pas forcément là que vous trouverez les meilleurs rendements pour votre argent, notamment par rapport à des placements plus sûrs et qui demandent beaucoup moins d’efforts comme une bonne assurance-vie. Néanmoins, le placement appartement locatif garde l’avantage d’être l’un des seuls placements qui peuvent se faire à crédit. Ce qui peut faire pencher votre choix sur ce type de transaction, surtout en ce moment-ci où les taux des  biens immobiliers sont très bas.

Pourvoir et céder des bureaux ou des murs d’entreprise
De nombreuses entreprises ou commerces ne sont pas propriétaires de leurs murs. Elles sont à la recherche d’un local ou d’un bureau. Vous pouvez donc placer votre argent dans ce type de biens immobiliers pour avoir comme locataires des sociétés et non des particuliers. C’est un domaine qui dispose ses propres coutumes. À vous de vous informer sur ces caractéristiques. Néanmoins, le jeu en vaut souvent la chandelle avec des placements avec de meilleurs rendements que sur de l’immobilier d’habitation.

Investissement dans des résidences de vacances ou des hôtels

Différentes sociétés se sont expérimentées à investir dans des résidences de vacances, des hôtels ou encore des campings. Elles proposent parfois à des particuliers de placer avec elles dans de nouveaux biens immobiliers afin de développer leurs offres et leur chiffre d’affaires.

Opter pour le crowdfunding immobilier

C’est une nouveauté apparue assez récemment avec la démocratisation d’Internet dans les foyers et l’arrivée de nouveaux usages. Le financement participatif ou le crowdfunding est un procédé de financement qui se présente dans plusieurs domaines, et l’immobilier n’échappe pas à ce nouveau phénomène. Vous pouvez donc régler des projets dans la pierre à l’aide des plateformes de financement participatif, notamment celles spécialisées dans le bien immobilier.

Faire de l’achat-revente rapide

Quelques investisseurs ont la faculté pour trouver des affaires en or. Acheter un bien immobilier à un prix bien plus bas que celui du marché actuel, rénover cette propriété pour lui donner une meilleure apparence et faire élever son coût de vente en quelques mois, et le revendre rapidement avec une plus-value importante à la clé. Attention tout de même! Cela demande des connaissances précises du marché local de l’immobilier et de home staging. Vous ne pourrez également le faire de manière plus fréquente sous peine d’être considéré comme un marchand de biens professionnel (et donc avec un régime fiscal beaucoup plus lourd car adapté pour un professionnel de ce type d’opération). Il faudra également faire face au taux élevé d’imposition sur les plus-values immobilières.

Pour des placements d’une durée de moins de 6 ans, il n’y a aucun abattement sur la plus-value. Une grande partie des rentes part donc en impôts et  en prélèvements sociaux. On parle de ce type d’investissement en achat-revente court terme. Celui qui fait cette pratique au-delà d’une période où les prix de l’immobilier sont en forte hausse peut générer des gains importants malgré les taxes. En guise de résumer, il y a de multiples façons de faire de l’investissement dans la pierre.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Laisser un commentaire