Le SCI ou l’investissement immobilier à plusieurs

La SCI ou Société Civile Immobilière est un outil de gestion du patrimoine permettant aux particuliers d’investir dans différents projets immobiliers. Cette activité offre un grand nombre d’avantages grâce au mode de détention collectif des biens immobiliers. Si vous souhaitez investir dans la SCI, découvrez dans cet article les bons à savoir concernant ce concept nouveau sur le marché financier.

En quoi consiste la SCI ou Société Civile Immobilière
Une SCI a pour objet de gérer et d’exploiter des biens immobiliers. Elle est composée de deux actionnaires au moins, notamment des personnes physiques ou morales. Le bénéfice est calculé en fonction des parts de chaque investisseur. Par exemple, s’il a investi 20% de ses fonds dans un projet immobilier, il détient 20% de tous les immeubles de la SCI. Certains actionnaires peuvent également bénéficier d’un logement, et cela en fonction de certaines versions. D’autres versions spécifient que chaque actionnaire peut jouir d’un lot spécifique, cela en fonction des règles qui régissent la SCI dès sa constitution.

La SCI pour investir simplement dans l’immobilier
Afin d’effectuer un investissement immobilier, plusieurs personnes peuvent se regrouper afin d’investir dans un petit appartement ou dans un immobilier tout entier. Afin d’assurer l’exploitation, et cela en cas de mésentente, un gérant peut être nommé afin de faciliter l’exploitation du bien. C’est ce dernier qui se charge de percevoir les revenus locatifs ou les revenus relatifs à la vente du bien. Il fau t comprendre qu’avec la loi Pinel, l’investissement en SCI peut bénéficier d’une réduction d’impôt, tout comme pour les investissements immobiliers. Toutefois, il faut comprendre que la défiscalisation Censi-Bouvard ne concerne pas une SCI.

 Revenus locatifs d’une SCI, les déclarations à faire
Les loyers obtenus dans la location des biens immobiliers détenus par une SCI sont répartis entre les actionnaires. Ils sont déclarent en tant que revenus locatifs, permettant à chaque bénéficiaire de jouir d’une baisse des impôts. Lorsque la location est meublée, le fonctionnement de la SCI se déroule comme celle d’une société commerciale. Les loyers encaissés sont reversés au sein de la société. La distribution des dividendes est décidée au cours d’un conseil d’administration, chaque associé sera tenu d’effectuer une déclaration en tant que revenus sur valeurs mobilières.

Les avantages à investir en SCI
L’investissement immobilier en SCI est avantageux, dont voici les principaux profits que chaque actionnaire puisse en tirer :
•    Limitation de l’apport en capital, chaque associé peut ainsi disposer d’un même part social quelque soit son apport.
•    Grâce aux règles qui régies la détention des parts sociales, les investisseurs sont protégés contre un risque de saisie immobilière
•    En SCI, l’usage commun d’un bien est encadré par les règles fixées dans les statuts au préalable. Cela permet de résoudre les problèmes ne cas de cession de parts ou l’action d’un indivisaire qui souhaite récupérer sa part sans faire appel à la justice
•    La transmission du patrimoine en SCI bénéficie d’une défiscalisation, surtout si elle est effectuée progressivement. Par exemple pour des parents qui souhaitent transmettre leurs parts dans une SCI à ses enfants, ils peuvent effectuer une partie de leur action tous les 6 ans pour réduire les taxes prélevés sur leur bien.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Laisser un commentaire