Solution pour réussir dans la pierre, crowdfunding et rénovation

Depuis plus de 15 ans, le marché immobilier en France a connu un fort développement, surtout dans les grandes villes. Certes, la crise économique a favorisé le recul du prix des biens, cependant, cela n’affecte en aucun cas la cote de l’immobilier sur le marché financier. Alors, si vous souhaitez investir en tant que particulier, découvrez les solutions appropriées qui vous permettront de fructifier votre placement, et cela aussi bien sur le long que sur le court terme.

Le crowdfunding pour un investissement des plus rentables

Nouveau concept permettant aux particuliers d’investir dans le milieu immobilier, le crowdfunding  ou cofinancement est très prisé des futurs investisseurs. En effet, avec en moyenne 1 000€, vous pourrez devenir actionnaire dans un programme immobilier et en tirer les bénéfices. Le fonctionnement du crowdfunding est des plus simples. Il suffit juste de choisir une plateforme de crowdfunding réglementée, de trouver un projet adapté à ses besoins et de rencontrer un promoteur sérieux. Une fois les ingrédients réunis, vous pourrez juger la rentabilité du projet et d’opter pour l’investissement qui vous aura le plus séduit.

A noter que le crowdfunding immobilier s’adapte à tous types de projets. Vous pourrez le choisir pour la rénovation d’un bien déjà existant ou pour la création d’un parc immobilier. Que vous souhaitez investir dans les locaux commerciaux ou dans les résidences pour particulier, ce genre de financement est des plus avantageux.

Rénover pour obtenir une excellente plus value

L’ancien est toujours apprécié des locataires, c’est pourquoi un grand nombre d’investisseurs ont opté pour ce cachet. Cela est sans aucun doute dû à la particularité des immeubles anciens, mais aussi à la richesse de leur architecture. Il faut aussi noter que la plupart de ces biens se trouvent dans les quartiers les plus prisés des grandes villes, ce qui présente un réel avantage pour les personnes qui désirent louer en centre ville. Alors, si vous souhaitez choisir cette solution pour placer votre épargne, découvrez quelques points à connaître concernant la rénovation des appartements anciens. Vous pourrez ainsi connaître la portée et la limite de votre placement, tout en tirant de réels profits.

Définition du budget

Contrairement à l’investissement dans le neuf, les biens immobiliers anciens peuvent subir jusqu’à 40% de décote. Le budget que vous allez investir dépendra en effet de l’ampleur des travaux à réaliser mais aussi de la situation de votre bien immobilier. Plus celui-ci est délabré, plus il nécessitera d’énormes rénovations, donc un budget colossal. Outre cela,  pensez également aux avantages fiscaux que vous pourrez tirer de ce genre de placement ainsi que les subventions auprès des agences comme l’Anah. Ces dernières sont accordées sous certaines conditions, à savoir la lutte contre les problèmes d’insalubrité, la dégradation du patrimoine immobilier mais aussi l’amélioration de la performance énergétique.

Les termes pour la location

Afin de pouvoir bénéficier des différents avantages générés par les biens anciens, pensez à  bien vérifier les termes régissant la location de votre bien. Dans ce cas, mentionnez dans votre bail différents points à savoir la durée du bail établie sur trois ans renouvelable, le montant des loyers surtout dans les villes avec un encadrement spécial, ainsi que les ressources des locataires. Ces quelques conditions vous permettront de jouir des avantages fiscaux et des subventions destinés aux investisseurs particuliers qui misent dans la rénovation des biens immobiliers.

Le choix du financement

Afin de financer un projet immobilier d’envergure, il est toujours préférable de bien choisir le type de financement qui s’adaptera à votre situation. En tant que promoteur immobilier, vous pourrez demander un prêt auprès de votre banque, à condition d’avoir un fonds propre. Outre cela,  faites également appel à des organismes pour subventionner votre projet. La contribution de ces dernières variera entre 25 à 35% du coût total des travaux, et cela en fonction de leur nature. Si vous ne souhaitez pas vous tourner auprès des organismes ou des institutions bancaires, le concept du crowdfunding vous permettra de collecter le fonds dont vous aurez besoin pour réaliser votre projet. Cependant, pensez à définir au préalable le taux d’intérêt que vous allez allouer à vos bailleurs, tout en prenant en compte le marge d’intérêt que vous souhaitez obtenir de votre investissement.

La fiscalité appliquée dans le bien ancien

Il faut noter que la plupart des investisseurs dans l’ancien bénéficient d’un régime simplifié nommé microfoncier. Ce régime permet en effet de déduire le revenu foncier d’un abattement forfaitaire de 30%, à condition que les revenus annuels ne dépassent pas les 15.000€. Dans le cas où les charges engendrés par ce genre de placement est supérieur à la moyenne fixée par l’administration, les investisseurs peuvent opter pour un régime classique du réel. Si vous avez besoin de plus amples informations concernant la fiscalité appliquée en ce qui concerne l’investissement dans les biens immobiliers anciens, n’hésitez pas à demander l’avis d’un courtier en immobilier ou des agences spécialisées dans le placement dans la pierre. Ils vous apporteront quelques explications qui vous seront indispensables pour réussir votre placement.

La fiscalité concernant le crowdfunding

En adoptant le concept du crowdfunding, sachez que vous pourrez aussi tirer profit des avantages fiscaux accordés par ce genre de financement. Certes, le fonds est déductible d’impôt, comme tout autre investissement, ce qui n’est pas le cas du revenu généré par l’investissement. En effet, les intérêts tirés par la vente d’un bien financer par le crowdfunding n’est pas imposable. Cela est valable aussi bien pour les bailleurs que pour les porteurs de projet. Toutefois, pensez à connaitre les différentes règles qui régissent ce genre de financement pour pouvoir en tirer profit.

Ainsi, avant d’investir dans l’immobilier ancien, pensez à prendre en compte ces quelques points. Vous pourrez ainsi connaître si votre investissement en vaut la peine ou si celui-ci n’engendrera aucun bénéfice. Et comme les promoteurs immobiliers le disent si bien, mieux vaut ne pas investir que d’investir dans des biens qui ne sont pas de qualité.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Laisser un commentaire