Location 2 pièces 75011 Paris

L’appartement est au 2e étage donnant sur la Rue Godeffroy Cavaignac sans ascenceur

2 pièces de 34m2 à louer Rue Godeffroy Cavaignac 75011 Paris
Le bail est en location vide pour 950€/mois charges comprise
+ 2000€ pour l’ancien locataire qui a réalisé quelques aménagements et laisse des meubles tout neuf dont un canapé lit, un matelas + sommier 160 x 200, un réfrigérateur tendance rouge jamais utilisé, du linge et des couverts
Il faut 2 garants et votre salaire doit etre de 3 fois le loyer
Ecrire votre email dans votre message

Nous avons recu un dossier

Des futures visites restent à confirmer le 6 avril à 14H00

Plus d’informations sur cette page pour confirmer la visite

Hsueh Sheng Wang Eurasia Groupe

Hsueh Sheng Wang Eurasia Groupe, investisseur du port du Havre, « retenu » en Chine sur le projet d’importation-exportation entre la France et la Chine a pour but de renforcer la collaboration entre ces deux pays. Il est arrivé en France en 1978. À part de son treizième âge, il est entré dans le monde des affaires en commençant par le domaine de la restauration, de textile et de l’immobilier. Avec son centre Eurasia Groupe, il travaille en ce moment avec plus de 200 collaborateurs.

 

Eurasia Groupe vend un programme immobilier à Aubervilliers avec Capelli

Hsueh Sheng Wang Eurasia Groupe :

un des hommes les plus reconnus dans le monde des affaires en Chine et en France

 

 

L’implantation du centre Eurasia Groupe au Havre

Doté de grande d’ambition, M. Hsueh Sheng Wang a prévu également de créer un autre projet au Havre. L’Eurasia Groupe le Havre est une société contenant 60 % d’action français et 40 % chinois.

Eurasia groupe possède des entrepôts, des showrooms et des bureaux de 270 000 m2 de superficie dans la partie nord-parisienne. La mise en place du projet havrais sur un terrain de 78 000 m2 lui a permis d’avoir une augmentation environs 25 %. Avec ses 50 lots à la disposition, ce centre aura la capacité de comporter 1200 à 2500 m2 par unité. Selon les avis du dirigeant d’Eurasia, 25 %  de la surface du terrain sont destinés aux marchandises de maroquinerie, de textile, de chaussures et de décoration. Tandis que 25 % aussi sont consacrés à la décoration de la maison, aux matériaux de construction ainsi qu’à l’ameublement. En ce qui concerne l’exportation entre la Chine et la France, ce sont des produits de luxe tels que e foie gras et la maroquinerie qui doivent être mis en considération. 23 millions d’euros ont été investis dans ce projet havrais. Le projet d’aménagement routier et des intérieurs font partis de ce budget.

À la découverte de M. Wang Eurasia Groupe

Hsueh Sheng Wang, le PDG d’Eurasia Groupe et à la fois homme d’affaires est né en 1978 en France. Dès son treizième âge, le dirigeant de l’entreprise Eurasia s’est concentré dans le monde de la restauration et le textile. Et c’est après cela qu’il se tourne l’importation, l’immobilier et la logistique. Actuellement, son entreprise effectue la gestion de divers magasins à Paris.

 

Le projet de M.Wang au Havre

Spécialisée dans la location et la sous-location d’entrepôts, de showrooms et d’administrations, Eurasia Groupe, la société franco-chinoise, a obtenu récemment un terrain de 14 ha de superficie à proximité de Port du Havre. Wang Eurasia Groupe a pour objectif de construire au 170 boulevard Jules Durand un site nommé Sage. 7 millions d’euros ont été déjà payés à la ville de Havre. Seulement, ce genre de projet demande 15 millions d’euros pour que ce site soit remis et équipé correctement. Le seul problème est l’obtention totale du terrain, car cette dernière loge les anciens aménagements de la société de transport britannique. Ainsi, Eurasia Groupe Wang devra attendre le financement des concours bancaires. Le Port du havre M. Wang souhaite d’attirer 8 000 conteneurs par an. Il espère également que ces conteneurs seront étudiés par les grands ports du Benelux.

 

 

Une société plutôt commerciale

Fidèle dans ses promesses, il est important de savoir que la société est plus commerciale qu’administrative. Eurasia Groupe essaie toujours de respecter la superficie du lieu d’implantation du projet Implanté même si seulement 4,5 ha sont accessibles pour la location d’entrepôts. C’est pourquoi les preneurs de la banque alimentaire et les restos du cœur y sont placés. De stockages sont effectuées par l’industrie du Havre. Cette année dernière, Eurasia Groupe a annoncé l’emplacement du Soccer Indoor et le paraphe de convention avec une société commerciale de loisirs.

M Hsueh Sheng Wang, star Chinatown Aubervilliers

Hsueh Sheng Wang 

est la

Star Chinatown Aubervilliers

 

M. Hsueh Sheng Wang a crée Eurasia Groupe pour construire et louer des entrepôts, bureaux et logements en France

 

La Star Chinatown Aubervilliers

passe à la télévision

 

Un chinois à été tué à Aubervilliers

Enquête de la police lors qu’un commercant chinois à été tué dans le chinatown d’aubervilliers

Chinatown aubervilliers : un commerçant tué lors d’une spectaculaire attaque à main armée

Aubervilliers immobilier, appartements à vendre

Vous souhaitez vivre à Aubervilliers ?

Vous voulez acheter un appartement à Aubervilliers

Nouveau programme immobilier avec de nombreux appartements à vendre

 

les vagues de mareuil

 

CAPELLI ET EURASIA CO-REALISENT UN projet immobilier À AUBERVILLIERS (93)

reprÉsentant un chiffre d’affaires de 30 M€

 

 

Le Groupe CAPELLI poursuit son développement en Ile de France avec un programme immobilier à Aubervilliers, commune située au nord de Paris en Seine-Saint-Denis.

 

Ce programme résidentiel, en co-promotion avec EURASIA Groupe, porte sur 100 logements composés majoritairement d’appartements de 2 à 5 pièces. Cet ensemble immobilier comprendra également deux locaux à destination d’activités libérales sur environ 181 mètres carrés de plancher en rez-de-chaussée.

 

Les copropriétaires disposeront également de stationnements en sous-sol, local à vélo et emplacements 2 roues.

 

 

Le Groupe CAPELLI et EURASIA ont conçu un programme de grande qualité sur 7 008 mètres carrés de plancher agrémenté en son centre d’espaces verts répartis sur 863 mètres carrés. Il répond ainsi aux besoins des accédants recherchant un logement mais également des espaces de vie plus agréables et plus verts.

 

Ce programme immobilier représente un chiffre d’affaires de 30 M€. Le lancement des travaux devrait débuter en décembre 2018 pour une livraison en 2020.

 

 

 

 

 

À propos du Groupe CAPELLI

 

Fort de plus de 40 ans d’expérience dans la conception d’espaces de vie pour des propriétaires occupants, le groupe s’est concentré depuis 10 ans sur la promotion immobilière de logements. Actif à travers 6 implantations en Europe (Paris, Lyon, Lille, Bordeaux, Luxembourg et Genève), le groupe adresse 4 typologies de clients : les propriétaires occupants, les investisseurs personnes physiques, les investisseurs institutionnels et les bailleurs sociaux. En complément de son offre de logements (collectifs, tour d’habitation, villa duplex, réhabilitation), le groupe développe des produits clés en main de type résidences gérées (étudiantes, séniors, hôtelières, affaires,). Sa croissance organique historique de plus de 30% s’appuie sur la qualité de ses 130 collaborateurs internalisant de nombreux savoir-faire avec des développeurs fonciers, bureaux d’études et forces de vente internes.

 

Coté sur Euronext Paris Compartiment C – Code Isin : FR 0010127530 – Bloomberg CAPLI FP – Reuters CAPLI. PA

 

A propos d’Eurasia Groupe

 

 

EURASIA GROUPE est une société foncière qui acquiert du patrimoine immobilier en vue de le transformer et de la valoriser. Son portefeuille est composé essentiellement de locaux commerciaux, entrepôts, bureau et a diversifié son patrimoine par l’acquisition d’un centre commercial

Ses actifs immobiliers situés essentiellement en Ile de France et plus particulièrement sur la couronne Nord de Paris lui permettent d’être un acteur foncier important et reconnu en Ile de France.

Animée par une véritable culture commerçante, les équipes d’EURASIA intègrent l’ensemble des expertises dédiés pour valoriser son patrimoine (commercialisation, marketing, marketing digital, gestion)

EURASIA GROUPE développe aussi sa branche de promoteur immobilier par l’intermédiaire de ses filiales

Dans la région Nord, elle devient un véritable acteur lié à la construction.

Coté sur Compartiment GROWTH d’EURONEXT PARIS– Code Isin : FR0010844001– Bloomberg ALEUA FP – Reuters ALEUA.PA.

 

A lire aussi 

La star du Chinatown d’Aubervilliers a acheté SCARNA

Aménagement du port du Havre : la réussite de M WANG EURASIA GROUPE

 

 

Un entrepreneur breton annule sa poursuite en justice vers le magnat chinois de l’immobilier M. Hsueh Sheng Wang, dit « M. Wang » d’Eurasia Groupe

 

En jeu : l’aménagement d’une partie du port du Havre

C’est une bonne affaire pour le port du Havre : un riche homme d’affaires chinois porteur de nombreux projets, des rendements locatifs importants

 

  1. WANG, Eurasia Groupe

 

 

 

 

La stratégie de la Société repose sur une politique active d’entretien et de valorisation de son patrimoine, une gestion dynamique des baux, et une capacité à identifier et à réaliser des projets d’investissements cohérents.

Ces ambitions stratégiques s’articulent autour de plusieurs axes :

–    Poursuivre la valorisation de son portefeuille actuel par un programme pluriannuel cohérent d’entretien, de rénovation et de restructuration des actifs (notamment à l’occasion des départs des locataires) ;
–    Développer la politique de location d’actifs à fort potentiel auprès de sociétés foncières ; actifs destinés à être sous loués par la Société après travaux d’aménagement pour fractionnement en plusieurs lots ;
–    Maintenir une politique de gestion locative efficace assurant à la Société des taux d’occupation et de recouvrement de loyers élevés (suivi régulier de la solvabilité de ses locataires, anticipation de leurs besoins, des prochains départs et arrivées, des restructurations nécessaires) ;
–    Accroître la rentabilité de ses actifs par une gestion dynamique des baux à l’occasion notamment des négociations avec les sociétés foncières lors de la prise en location par la Société de biens qu’elle entend sous louer, des relocations et des renouvellements de baux ;
–    Mener une politique d’investissement ciblée sur les actifs à fort potentiel de revalorisation toujours en zone périphérique et sur des axes attractifs (sur des zones à forte accessibilité ou à proximité d’importants bassins de consommation et qui présentent un bon potentiel de commercialisation) ;
–    Arbitrer les actifs dont le potentiel de revalorisation est atteint ou qui pourraient ne plus correspondre aux critères d’investissement ;
–    Diversifier son patrimoine en élargissant d’une part la nature des lots proposés (acquisition d’un premier hôtel fin 2008) et d’autre part la localisation géographiques (projet d’acquisition d’un bâtiment à Trappes pour le second semestre 2009) ;
–    Gérer activement la dette bancaire, avec une stratégie consistant à mettre en place un financement dédié pour chaque nouvelle acquisition, sur des durées relativement longues et de manière à optimiser le taux de rendement interne de chaque investissement. Afin d’optimiser son exposition au risque et sa structure financière, la Société peut réaliser le cas échéant des opérations de couverture, de restructuration de sa dette, de refinancement d’actifs…

 

La stratégie de la Société repose sur une politique active d’entretien et de valorisation de son patrimoine, une gestion dynamique des baux, et une capacité à identifier et à réaliser des projets d’investissements cohérents.

Ces ambitions stratégiques s’articulent autour de plusieurs axes :

–    Poursuivre la valorisation de son portefeuille actuel par un programme pluriannuel cohérent d’entretien, de rénovation et de restructuration des actifs (notamment à l’occasion des départs des locataires) ;
–    Développer la politique de location d’actifs à fort potentiel auprès de sociétés foncières ; actifs destinés à être sous loués par la Société après travaux d’aménagement pour fractionnement en plusieurs lots ;
–    Maintenir une politique de gestion locative efficace assurant à la Société des taux d’occupation et de recouvrement de loyers élevés (suivi régulier de la solvabilité de ses locataires, anticipation de leurs besoins, des prochains départs et arrivées, des restructurations nécessaires) ;
–    Accroître la rentabilité de ses actifs par une gestion dynamique des baux à l’occasion notamment des négociations avec les sociétés foncières lors de la prise en location par la Société de biens qu’elle entend sous louer, des relocations et des renouvellements de baux ;
–    Mener une politique d’investissement ciblée sur les actifs à fort potentiel de revalorisation toujours en zone périphérique et sur des axes attractifs (sur des zones à forte accessibilité ou à proximité d’importants bassins de consommation et qui présentent un bon potentiel de commercialisation) ;
–    Arbitrer les actifs dont le potentiel de revalorisation est atteint ou qui pourraient ne plus correspondre aux critères d’investissement ;
–    Diversifier son patrimoine en élargissant d’une part la nature des lots proposés (acquisition d’un premier hôtel fin 2008) et d’autre part la localisation géographiques (projet d’acquisition d’un bâtiment à Trappes pour le second semestre 2009) ;
–    Gérer activement la dette bancaire, avec une stratégie consistant à mettre en place un financement dédié pour chaque nouvelle acquisition, sur des durées relativement longues et de manière à optimiser le taux de rendement interne de chaque investissement. Afin d’optimiser son exposition au risque et sa structure financière, la Société peut réaliser le cas échéant des opérations de couverture, de restructuration de sa dette, de refinancement d’actifs…

 

 

 

Tout commence en 2011. L’homme d’affaires chinois Hsueh Sheng Wang, à la tête d’Eurasia Groupe, rachète en grande pompe à la municipalité du Havre, en Seine-Maritime, 79 000 m² d’entrepôts désaffectés, idéalement situés près du port. Son ambition affichée est d’en faire un grand centre d’import-export avec la Chine. Son empire immobilier commercial, situé à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, lui en donne les moyens. L’acte de vente de 7 M€ est signé sous l’oeil des caméras de télévision, à l’hôtel de ville, par le maire de l’époque, un certain Edouard Philippe. Très enthousiaste, ce dernier promet la création de 600 à 700 emplois.

 

Une fois les entrepôts divisés en lots, Hsueh Sheng Wang les met sur le marché. L’un des premiers acquéreurs à sortir son portefeuille est cet entrepreneur breton, qui souhaite garder l’anonymat. En 2013, il achète deux cellules commerciales pour la somme de 800 000 €, dans l’optique de les louer.

 

empoché au Havre au moins 26 M€ à la suite de la cession de plusieurs lots, selon le rapport d’activité 2014 et d’autres ventes ont eu lieu depuis.

 

«Je voulais aider la France» Hshueh Shen Wang, promoteur immobilier

En 2006, la ville du Havre fait l’acquisition de 79 000 m 2 d’entrepôts situés sur le port. Coût de l’opération : 7,5 M€. Mais, pendant les quatre années qui suivent, aucun projet ne voit le jour. Si bien qu’en 2010 la mairie, emmenée alors par le futur Premier ministre Edouard Philippe, décide de vendre toute cette zone à Hsueh Sheng Wang. Ce dernier promet des aménagements considérables et laisse entrevoir des perspectives alléchantes pour le développement économique de la ville.

Du côté de la mairie, on se retranche derrière le fait que le site est aujourd’hui privé. Quant à M. Wang, joint par téléphone, il assure qu’il n’a jamais promis de créer des emplois. « La municipalité était bien contente de vendre pour ne plus payer de taxe foncière. Je voulais investir pour aider la France mais Le Havre est un endroit qu’on ne peut pas développer. »

 

 

 

Wang, ex-investisseur du port du Havre est en Chine et achete un terrain à Aubervilliers

 

  1. Hsueh Sheng Wang, dit « M. Wang »Eurasia Groupe, figure commerçante d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) Centre Eurasia et investisseur du port du Havre

Arrivé de Chine en France, sans papiers, en 1978, à l’âge de 13 ans, M. Wang était notamment passé par la restauration, le textile (sous-traitant de La Redoute et de Kiabi) avant de se lancer dans l’immobilier de bureaux. Un parcours de self-made-man fulgurant qui suscitait autant d’admiration que d’interrogations au sein de la diaspora chinoise.

  1. WANG, Eurasia Groupe avec une équipe de plus de 200 collaborateurs

Poursuivi depuis longtemps par une réputation sulfureuse, Le Monde avait pu le rencontrer en 2011, au moment du lancement de ses investissements au Havre.

 

Impliqué au sein de nombreuses associations, M. Wang était depuis des années à la tête

d’une société familiale, Eurasia, composé d’une dizaine de salariés.

 

Eurasia Groupe accélère par croissance externe

Eurasia Groupe accélère par croissance extern

Eurasia Groupe accélère sa stratégie de croissance externe par la reprise partielle des actifs de la société Scarna Construction, suite à une décision du Tribunal de commerce de Lille, en date du 10 juillet 2018.

 

Après la reprise des activités Bancel, cette acquisition est une nouvelle étape pour la SA Eurasia Groupe qui poursuit avec succès ses ambitions de croissance dans les métiers du bâtiment et confirme sa position sur la région Nord et la métropôle Lilloise mais aussi en Ile de France.

 

Pour Hsueh Sheng Wang, Président du Conseil d’Administration de la SA Eurasia Groupe, cette stratégie permet de mutualiser les moyens objets de la reprise Scarna avec les moyens en cours de développement dans le cadre de la diversification de nos activités immobilières.

 

La reprise partielle des actifs de la SA Scarna Construction permet de sécuriser les moyens avec de nouvelles compétences et de disposer en interne de toutes les compétences téchniques permettant au groupe de mener des projets clé en main en parfaite autonomie, de la conception de projets à la construction et commercialisation.

Par l’intermédiaire de la filiale Scarna Groupe, Eurasia Groupe acquiert aussi de nouveaux clients tels que Bouygues, Icade Promotion, SIA Habitat…

 

  1. WANG, Eurasia Groupe a acquéri un terrain au 78 rue heurtault aubervilliers

 

 

 

La star du Chinatown d’Aubervilliers a acheté SCARNA

 

L’un des principaux hommes d’affaires du Chinatown d’Aubervilliers, Hsueh Sheng Wang, à la tête du groupe immobilier Eurasia,

 

 

Hsueh Sheng Wang « Un Chinois investit une partie du Port du Havre »

En 2011, l’homme d’affaires Hsueh Sheng Wang, Eurasia Groupe, star du Chinatown d’Aubervilliers, affolait journaux et télés.

 

Un contrat signé en grandes pompes dans les salons de l’hôtel de ville du Havre par Wang et le maire de l’époque, Edouard Philippe, devenu Premier ministre.

Objectif: faire de ces lieux de stockage un vaste showroom où les exportateurs chinois pourraient montrer leurs produits aux potentiels clients français. Six ans plus tard, la majeure partie des entrepôts a bien été rénovée puis louée ou revendue à des PME et des logisticiens. Mais pas de showroom ni de grande plate-forme d’import-export. Et les 700 emplois promis ne sont pas au rendez-vous.

Surtout, selon nos informations, l’ex-grossiste, est reconverti dans l’immobilier.

 

 

Grossiste reconverti dans l’immobilier

Agé de 52 ans, Wang est originaire de Ningbo, une ville portuaire située au nord de Wenzhou, dans la province du Zhejiang, considérée comme l’un des ateliers du monde et le principal berceau de l’immigration chinoise en France. Arrivé à 13 ans dans l’Hexagone, il se lance d’abord dans la restauration avant de faire fortune dans la confection, dans le Nord puis en région parisienne, fournissant les enseignes Kiabi, Gifi ou encore La Redoute.

L’homme d’affaires devient l’une des figures de proue du Sentier d’Aubervilliers. Le premier centre européen d’import-export de textile rassemble 1600 magasins de vente en gros, tenus en majorité par des commerçants originaires de Wenzhou. 10 000 personnes travaillent dans le « triangle d’or », entre l’avenue Victor Hugo, la rue des Gardinoux et la rue de la Haie-Coq où se situe le siège d’Eurasia Groupe, la société de Wang, cotée sur Euronext Growth (marché dédié aux valeurs moyennes) et dont il détient 64%.

Chinatown Aubervilliers est la plateforme de distribution en Europe

  1. WANG est reconverti et crée de l’emploi

Comme l’explique Richard Beraha dans son livre La Chine à Paris, Wang fait partie de ces Wenzhous les plus fortunés qui, jugeant leurs affaires de textile trop contraignantes et aléatoires, décident de s’en séparer pour se reconvertir dans l’achat, la vente et la location de locaux commerciaux. Eurasia Groupe gère ainsi 375 000 mètres carrés d’entrepôts et de boutiques, essentiellement en Seine-Saint-Denis, et a même plusieurs projets d’hôtel. Le chiffre d’affaires consolidé du groupe a atteint 31 millions d’euros en 2016, pour un résultat net de 9 millions. Au sein de la communauté chinoise, adepte de la discrétion, la personnalité de Wang détonne. Il n’hésite pas à s’afficher dans les médias et à jouer les VRP du Havre auprès des entreprises chinoises (34 % des clients du port), pour le plus grand bonheur des responsables locaux.

En 2014, il lance même sa propre chaîne de télé communautaire, Eurasia TV.

 

Hsueh Sheng Wang a aussi les yeux rivés sur le Havre. Dans le premier port français, il a acheté en 2011 à la mairie 80 000 mètres carrés d’entrepôts, au nez et à la barbe d’investisseurs bien plus prestigieux. « Notre offre était la meilleure et nous avions l’intention de nous installer dans la durée, à l’inverse d’un précédent repreneur qui n’a rien fait pendant deux ans. » De patience, il va falloir faire preuve. Ainsi, nous sommes encore très loin de la création des 700 emplois promis il y a quatre ans. « Nous n’avons pas trop mal avancé mais, vu la conjoncture, moins vite que prévu. Nous en sommes à une vingtaine d’emplois. »

Au point de regretter cet investissement de 22 millions d’euros ? « Non, cela fait partie des affaires. Il faut laisser les choses se développer doucement. Nous sommes patients, il faut laisser du temps au temps », répond l’entrepreneur, qui travaille six ou sept jours sur sept et seize heures par jour. « Nous sommes au Havre pour longtemps », ajoute-t-il, se souvenant encore des titres alarmistes sur le rachat du port du Havre par un Chinois. Des commentaires qui le laissent de marbre. « On ne peut pas empêcher les gens d’écrire ce qu’ils veulent, notamment les journaux pour être plus lus. Nous n’avons fait que racheter des entrepôts abandonnés pour faciliter les liaisons à l’import-export entre la Chine et la France. »

 

  1. WANG EURASIA GROUPE achète SCARNA

 

Scarna Construction a été repris par Eurasia groupe

Le tribunal de commerce a tranché ce lundi : la seule offre de reprise déposée pour Scarna Construction (dont la liquidation judiciaire avait été prononcée fin juin) a été acceptée. Il s’agit d’Eurasia groupe, qui reprend 55 salariés sur 150.

 

Carmelo Scarna se dit quand même soulagé. La proposition d’Eurasia groupe a été acceptée lundi par le tribunal de commerce : ce groupe tentaculaire, qui a démarré en commercialisant des produits fabriqués en Chine, va reprendre 55 salariés sur 150. «  Ce n’est que 55 personnes, mais la chance, actuellement, c’est que l’activité est repartie plein pot. J’ai déjà une partie du personnel qui a trouvé ailleurs. Mes confrères ont besoin de salariés et connaissent les compétences qu’il y a chez nous  », réagit Carmelo Scarna….

 

Eurasia Groupe et M. WANG construisent de nombreux projets immobiliers avec les compétences de SCARNA construction

Centre Eurasia au Havre. Son PDG M. Wang est en Chine et en France dont à Sarcelles

Eurasia Groupe a investi au Havre, dans le département des Seine-Maritime, dans des entrepôts pour l’import / export avec la chine

En 2011, Eurasia, dirigée par M.Wang, a racheté pour 7 millions d’euros les anciens entrepôts Sage, au Havre (Seine-Maritime).

Aujourd’hui, où en sont les projets de l’homme d’affaires ?

Hsueh Sheng Wang, l’homme d’affaires qui avait racheté en 2011 les entrepôts Sage du Havre (Seine-Maritime) n’est pas « retenu » en Chine : la direction d’Eurasia dément les informations publiées par le quotidien Le Monde mardi 25 juillet 2017, et affirme poursuivre ses projets en Normandie.

M. Wang n’est pas « retenu » en Chine

Selon Le Monde, « M. Wang » serait « retenu » en Chine « dans des conditions floues », depuis « plusieurs semaines ». Le quotidien cite « l’entourage » de l’homme d’affaires et évoque « des soupçons de corruption à son égard » qui se seraient « renforcés ces derniers mois ».

C’est faux, affirme à Normandie-actu la direction d’Eurasia Groupe, son entreprise :

  1. Wang s’est rendu en Chine pour un congrès. Il a eu quelques soucis de santé qui l’ont amené à être hospitalisé. 

Sur les raisons pour lesquelles l’homme d’affaires était toujours, vendredi 28 juillet 2017, en Chine, Eurasia précise : « Nous l’avons tous les deux ou trois jours au téléphone. M. Wang est éloigné, mais le suivi de l’entreprise est assuré. »

Eurasia Groupe dénonce le fait que l’article du Monde laisserait entendre que M. Wang serait en fuite et précise :

Il s’agit d’une information judiciaire. M. Wang n’a pas été entendu par les services de police. Le parquet national financier pourrait décider de classer sans suite. Si nécessaire M. Wang, et Mme Wang, qui se trouvent sur le territoire national, se tiendront à la disposition de la justice. Mais cette affaire ne concerne pas Eurasia.

 

 

Un projet ambitieux au Havre

Né en Chine, arrivé en France, sans papiers en 1978, à l’âge de 13 ans, l’homme d’affaire d’Aubervilliers Hsueh Sheng Wang a d’abord fait dans la restauration et le textile, avant de se tourner vers l’importation, puis l’immobilier et la logistique. Sa société, Eurasia, gère notamment de nombreux entrepôts en région parisienne.

En 2011, Eurasia a racheté pour 7 millions d’euros les anciens entrepôts Sage, au Havre : un terrain de 14 ha pour une surface de stockage de près de 75 000 m2. Le projet était ambitieux : plus de 22 millions d’euros d’investissements prévus pour faire du lieu, idéalement placé sur un nœud routier et non loin des voies ferrées, en bordure du canal de Tancarville, une plate-forme logistique et commerciale, avec des espaces de stockage, des showrooms et des bureaux, consacrée à l’import-export entre la France et la Chine.

À l’époque, la transaction entre Eurasia et la Ville du Havre avait été très médiatique : Le Figaro titrait Un Chinois rachète une partie du port du Havre  l’entrepreneur franco-chinois devait participer à la redynamisation du port du Havre.

  1. Wang, personnage jusque-là discret, était présenté comme un symbole de réussite, et un trait d’union entre la Chine et la France.

Hsueh Shen Wang sur TV5 Monde en 2011 : 

Trois ans plus tard, le quotidien Paris-Normandie faisait le point.

Certes, des travaux avaient commencé, mais seules deux associations, La Banque alimentaire et les Restos du cœur, étaient hébergés sur le site, tandis qu’une grande partie de la surface était vide.

Nous n’avons pas trop mal avancé mais, vu la conjoncture, moins vite que prévu, concédait M. Wang à LCI. Nous sommes patients. Il faut laisser du temps au temps.

« Plus commercial que logistique »

À l’été 2017, « la société est respectueuse de ses engagements », précise la direction d’Eurasia, qui dément toute difficulté : la suspension de cotation Euronext, depuis début juillet, aurait été demandée par la société elle-même (Euronext indique une suspension temporaire au titre de l’article 7.3.1 « manquements de l’émetteur » de son réglement).

Sur le site du Havre, si le site Implantéo (de l’agence Le Havre Développement) mentionne 4.5 ha d’entrepôts disponibles à la location, les lieux continuent de se remplir, selon Eurasia. La Banque alimentaire et les Restos du cœur, locataires depuis 2013, y sont toujours installés. Une entreprise industrielle du Havre y effectue du stockage. Et Eurasia annonce l’installation récente de la société Soccer Indoor, et la signature, le 27 juillet, d’un bail avec une entreprise commerciale de loisirs.

On est loin des projets évoqués en 2011, lors de l’acquisition du site : « L’installation de ces deux enseignes va amener du public, et participer à la dynamique du site », indique-t-on à Eurasia Groupe, où on assume une réorientation « plus commerciale que logistique » des lieux.

Projet immobilier à Sarcelles

 

 

Avenue 8 mai 1945 et Boulevard Henri Poincaré, SARCELLES , 95

 

Type: Bureau

Surface:2995 ㎡

Nombre des pièces: 4 pièces

Date de livraison:2020-11-01

Les parcelles sur lesquelles se situe le projet sont référencées 000 BD 614 et 000 BD 610 mesurant 2995m² de surface totale. L’immeuble du projet est desservi par l’avenue 8 Mai 1945 et le boulevard Henri Poincaré tandis que l’accès au parc de stationnement se fait par une rampe accessible depuis l’Allée Robert Desnos.

 

 

 

Centre Eurasia au Havre. Son PDG M. Wang est en Chine et en France dans le Val de Marne

Eurasia Groupe a investi au Havre, dans le département des Seine-Maritime, dans des entrepôts pour l’import / export avec la chine

En 2011, Eurasia, dirigée par M.Wang, a racheté pour 7 millions d’euros les anciens entrepôts Sage, au Havre (Seine-Maritime).

Aujourd’hui, où en sont les projets de l’homme d’affaires ?

Hsueh Sheng Wang, l’homme d’affaires qui avait racheté en 2011 les entrepôts Sage du Havre (Seine-Maritime) n’est pas « retenu » en Chine : la direction d’Eurasia dément les informations publiées par le quotidien Le Monde mardi 25 juillet 2017, et affirme poursuivre ses projets en Normandie.

M. Wang n’est pas « retenu » en Chine

Selon Le Monde, « M. Wang » serait « retenu » en Chine « dans des conditions floues », depuis « plusieurs semaines ». Le quotidien cite « l’entourage » de l’homme d’affaires et évoque « des soupçons de corruption à son égard » qui se seraient « renforcés ces derniers mois ».

C’est faux, affirme à Normandie-actu la direction d’Eurasia Groupe, son entreprise :

  1. Wang s’est rendu en Chine pour un congrès. Il a eu quelques soucis de santé qui l’ont amené à être hospitalisé. 

Sur les raisons pour lesquelles l’homme d’affaires était toujours, vendredi 28 juillet 2017, en Chine, Eurasia précise : « Nous l’avons tous les deux ou trois jours au téléphone. M. Wang est éloigné, mais le suivi de l’entreprise est assuré. »

Eurasia Groupe dénonce le fait que l’article du Monde laisserait entendre que M. Wang serait en fuite et précise :

Il s’agit d’une information judiciaire. M. Wang n’a pas été entendu par les services de police. Le parquet national financier pourrait décider de classer sans suite. Si nécessaire M. Wang, et Mme Wang, qui se trouvent sur le territoire national, se tiendront à la disposition de la justice. Mais cette affaire ne concerne pas Eurasia.

 

La société franco-chinoise Eurasia Groupe, spécialisée dans la location et la sous-location d’entrepôts, de showrooms et de bureaux, vient d’acquérir un terrain de 14 hectares à 1 km du terminal à conteneurs de Port 2000, au Havre. Il s’agit du site « Sage » situé au 170 boulevard Jules Durand.
La transaction porte sur le seul terrain,  qui a été payé 7 millions d’euros à la ville du Havre. Mais le projet requiert un investissement de 15 millions d’euros supplémentaires, pour remettre à niveau et équiper convenablement l’ensemble du site. En effet, ce terrain héberge les anciennes installations du groupe britannique de transport maritime P & O. « L’essentiel de l’investissement sera financé par concours bancaires », précise d’ailleurs Lionel Wang, directeur administratif et financier du groupe.
In fine, le port du Havre espère grâce à ce projet, capter un flux annuel de 8000 conteneurs équivalent vingt pieds (EVP), actuellement traités par les grands ports du Benelux.

 

Un projet ambitieux au Havre

Né en Chine, arrivé en France, sans papiers en 1978, à l’âge de 13 ans, l’homme d’affaire d’Aubervilliers Hsueh Sheng Wang a d’abord fait dans la restauration et le textile, avant de se tourner vers l’importation, puis l’immobilier et la logistique. Sa société, Eurasia, gère notamment de nombreux entrepôts en région parisienne.

En 2011, Eurasia a racheté pour 7 millions d’euros les anciens entrepôts Sage, au Havre : un terrain de 14 ha pour une surface de stockage de près de 75 000 m2. Le projet était ambitieux : plus de 22 millions d’euros d’investissements prévus pour faire du lieu, idéalement placé sur un nœud routier et non loin des voies ferrées, en bordure du canal de Tancarville, une plate-forme logistique et commerciale, avec des espaces de stockage, des showrooms et des bureaux, consacrée à l’import-export entre la France et la Chine.

À l’époque, la transaction entre Eurasia et la Ville du Havre avait été très médiatique : Le Figaro titrait Un Chinois rachète une partie du port du Havre  l’entrepreneur franco-chinois devait participer à la redynamisation du port du Havre.

  1. Wang, personnage jusque-là discret, était présenté comme un symbole de réussite, et un trait d’union entre la Chine et la France.

Hsueh Shen Wang sur TV5 Monde en 2011 : 

Trois ans plus tard, le quotidien Paris-Normandie faisait le point.

Certes, des travaux avaient commencé, mais seules deux associations, La Banque alimentaire et les Restos du cœur, étaient hébergés sur le site, tandis qu’une grande partie de la surface était vide.

Nous n’avons pas trop mal avancé mais, vu la conjoncture, moins vite que prévu, concédait M. Wang à LCI. Nous sommes patients. Il faut laisser du temps au temps.

« Plus commercial que logistique »

À l’été 2017, « la société est respectueuse de ses engagements », précise la direction d’Eurasia, qui dément toute difficulté : la suspension de cotation Euronext, depuis début juillet, aurait été demandée par la société elle-même (Euronext indique une suspension temporaire au titre de l’article 7.3.1 « manquements de l’émetteur » de son réglement).

Sur le site du Havre, si le site Implantéo (de l’agence Le Havre Développement) mentionne 4.5 ha d’entrepôts disponibles à la location, les lieux continuent de se remplir, selon Eurasia. La Banque alimentaire et les Restos du cœur, locataires depuis 2013, y sont toujours installés. Une entreprise industrielle du Havre y effectue du stockage. Et Eurasia annonce l’installation récente de la société Soccer Indoor, et la signature, le 27 juillet, d’un bail avec une entreprise commerciale de loisirs.

On est loin des projets évoqués en 2011, lors de l’acquisition du site : « L’installation de ces deux enseignes va amener du public, et participer à la dynamique du site », indique-t-on à Eurasia, où on assume une réorientation « plus commerciale que logistique » des lieux.

 

Dans le val de marne, M. WANG Eurasia groupe construit un bien immobilier au 85, Avenue Aristide Briand, 94110 ARCUEIL , 94, val de marne

 

Projet immobilier de bureaux pour une surface de 1000 ㎡